Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Demande de libération d'un ex-ministre de Saddam Hussein en Irak


Le président du Parlement irakien, Salim al-Jabouri, s'exprime lors d'une conférence de presse au siège du Parlement, à Bagdad, le 14 avril 2016.

Le président du Parlement irakien a demandé aux autorités d'accorder une "grâce exceptionnelle", pour raisons de santé, au ministre de la Défense de l'ancien dictateur Saddam Hussein.

Le général Sultan Hachem Ahmad, 74 ans, avait été condamné à mort en 2007 mais n'a jamais été exécuté en raison du refus du Conseil présidentiel de ratifier cette sentence.

Dans une lettre datée de jeudi, Salim al-Jabouri a sollicité, auprès du président Fouad Massoum, du Premier ministre Haider al-Abadi ainsi que des plus hautes autorités judiciaires du pays, "une grâce exceptionnelle" à l'approche du mois sacré de jeûne musulman du ramadan.

M. Joubouri a expliqué lors d'une conférence de presse avoir agi ainsi après avoir reçu "plusieurs demandes de dignitaires de Mossoul", la grande ville du nord du pays dont est originaire le général Ahmad.

Son avocat Badia Aref avait récemment indiqué à l'AFP que l'état de santé de son client, détenu dans la prison de Nassiriya (sud), allait en se "dégradant".

L'avocat avait également affirmé que ses demandes de libération de plusieurs des 14 responsables du régime de Saddam Hussein qui croupissent toujours en prison, quinze ans après l'invasion conduite par les États-Unis, étaient restées sans suite.

Le général Ahmad a notamment joué un rôle important dans la guerre contre l'Iran (1980-1988) et la répression des Kurdes.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG