Liens d'accessibilité

Le Soudan dit ne pas être une menace pour les Etats-Unis


Le président soudanais Omar al-Bashir, Khartoum, le 15 septembre 2015.

Le Soudan n'est pas une menace pour la sécurité des Etats-Unis, a déclaré mardi un responsable à Khartoum après la décision de la Cour suprême américaine de réinstaurer partiellement un décret anti-immigration.

Lundi, la Cour a offert une victoire politique à Donald Trump, en remettant partiellement en vigueur son décret très controversé.

Le décret interdisant temporairement l'entrée aux Etats-Unis des ressortissants de six pays musulmans -Syrie, Libye, Iran, Soudan, Somalie et Yémen- s'appliquera vis-à-vis de quiconque "n'ayant pas établi de relation de bonne foi avec une personne ou une entité aux Etats-Unis".

"Le Soudan, son gouvernement et ses citoyens ne sont pas une menace pour la sécurité nationale américaine", a déclaré le responsable du ministère soudanais Abdelghani El-Naïm tout en disant respecter le droit des Etats-Unis à protéger leur sécurité.

"Le Soudan coopère pleinement avec les Etats-Unis", a-t-il insisté en espérant que cette mesure n'aurait aucun impact sur une décision attendue de Washington en vue d'une levée de sanctions économiques imposées depuis 20 ans.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG