Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Les Etats-Unis et leurs alliés bombardent la Syrie


Donald Trump annonce le début des bombardements sur la Syrie depuis la Maison Blanche, Washington, le 13 avril 2018

Le président américain Donald Trump a annoncé vendredi une opératation militaire en cours contre la Syrie, avec la France et le Royaume Uni, pour punir le régime de Bachar al-Assad qu'il accuse d'une attaque à l'arme chimique contre des civils.

"Une opération combinée est en cours avec la France et le Royaume Uni, nous les remercions tous les deux", a dit le président, qui s'exprimait à la Maison Blanche. Il a promis que l'opération durera "aussi longtemps qu'il le faudra".

Il a promis que l'opération durerait "aussi longtemps qu'il le faudra". De Londres, la première ministre britannique Theresa May a affirmé qu'il n'y avait "pas d'alternative à l'usage de la force"

Emmanuel Macron a annoncé que la France participait à l'opération en cours avec les Etats-Unis et le Royaume Uni en Syrie, en précisant que les frappes étaient "circonscrites aux capacités du régime syrien permettant la production et l'emploi d'armes chimiques".

"Nous ne pouvons pas tolérer la banalisation de l'emploi d'armes chimiques", a expliqué le président français dans un communiqué

Au moment même où le président s'exprimait, des détonations étaient entendues à Damas.

Plusieurs fortes explosions ont été entendues samedi avant l'aube dans la capitale syrienne survolée par des avions, tandis que la télévision d'Etat dénonçait une "agression américaine" en Syrie "en coopération avec la France et la Grande-Bretagne".

>> Lire aussi : Poutine met Macron en garde contre tout "acte irréfléchi et dangereux"

Donald Trump a mis en garde l'Iran et la Russie, qui ont déployé des milliers d'hommes et du matériel pour aider Bachar al-Assad à reconquérir le pays, contre leurs liens avec la Syrie.

M. Trump a exhorté Moscou "à quitter la voie sinistre du soutien à Assad", il a affirmé que la Russie "a trahi ses promesses" sur l'élimination des armes chimiques.

Il a estimé que le sort du régime est entre les mains de Syriens.

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG