Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Félix Tshisekedi exclut l'idée d'une rupture de la coalition avec le mouvement de Joseph Kabila


Le président de la RDC Félix Tshesekedi et son homologue de la République du Congo, Denis Sassou N'Guesso, ont conféré le 16 juillet 2020 à Brazzaville. (VOA/Arsène Séverin)

Le président de la RDC, Félix Antoine Tshisekedi, a écarté catégoriquement jeudi l'idée d'une rupture entre son mouvement politique, le Cap pour le changement (CACH) et la formation de son prédécesseur Joseph Kabila, le Front commun pour le Congo (FCC).

"Nous n’allons pas vers une rupture de la coalition, ça c’est certain", a déclaré le chef de l'État depuis Brazzaville, la capitale du Congo voisin, où il rendait visite à son homologue Denis Sassou Nguesso. "Nous allons finir par trouver une solution... C’est tout à fait inhérent à une jeune démocratie", a-t-il insisté.

Ainsi le président de la RDC n’a pas voulu entretenir le flou sur l’avenir de la coalition entre le CACH et le FCC.

M. Tshisekedi a par ailleurs plaidé pour un rassemblement autour des intérêts généraux du pays.

"C’est une expérience inédite dans la jeune histoire de notre pays. C’est la première alternance pacifique que nous avons; ensuite c’est une coalition qui nous est imposée par la volonté de la population", a-t-il indiqué, déplorant de n’avoir pas obtenu la majorité au parlement comme il l’espérait lors des dernières élections, en 2019.

Tshisekedi à Brazzaville : "Nous n'allons pas vers une rupture de la coalition"
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:13 0:00

A Brazzaville, les propos du président Tshisekedi ont été diversement salués par les acteurs politiques et les analystes.

L’ancien ministre Alain Akouala espère que la RDC va se surpasser et jouer son rôle de géant d’Afrique centrale.

"Le président Tshisekedi siège dans cette coalition parce qu’il y a au-delà de tout, l’intérêt supérieur de la RDC. En Afrique centrale, au cœur du bassin du Congo, nous avons besoin d’une RDC stable qui retrouve son leadership tout à fait naturel, parce que nous connaissons l’importance de ce pays", a affirmé M. Akouala.

Pour le politologue Blanc Constant Ebara Pea, Félix Tshisekedi fait preuve de courage dans sa direction politique. Selon lui, son homologue Denis Sassou N’Guesso lui apporté un important soutien.

"Effectivement, Denis Sassou N’Guesso connaît toute la classe politique de la RDC. Il a discuté avec Kabila, avec Tshisekedi père et aujourd’hui avec Tshisekedi fils. Ce soutien peut se traduire en termes de conseils en tant que doyen", a analysé le politologue, qui a estimé en même temps que les rapports de force n’étaient pas en faveur de M. Tshisekedi.

Au cours de sa visite de 24 heures à Brazzaville, le président Tshisekedi a également évoqué avec Denis Sassou N’Guesso la riposte contre le coronavirus.

Plus précisément, les deux chefs d'État ont abordé les possibilités d’échanges entre les experts des deux pays.

Les chercheurs de Brazzaville ont pu rencontrer le professeur Jean-Jacques Muyembe qui dirige la riposte anti-Covid en RDC.

XS
SM
MD
LG