Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Démission de la ministre aux Affaires féminines au Nigeria


La ministre nigériane des Affaires féminines Aisha Alhassan à Abuja, au Nigeria, le 13 juillet 2018.

La ministre nigériane des Affaires féminines Aisha Alhassan a présenté samedi sa démission au président Muhammadu Buhari après le départ récent d'une autre ministre avant la présidentielle de février.

Mme Alhassan est la seconde ministre à quitter le gouvernement au cours de ce mois, après Kemi Adeosun qui avait démissionné de son poste de ministre des Finances après avoir été accusé d'avoir falsifié un document dans le but d'échapper au service national obligatoire.

"Aujourd'hui, le 29 septembre 2018, je souhaite communiquer au président ma décision de démissionner en tant que ministre de la République fédérale du Nigeria et de me retirer" du Congrès des progressistes (APC, parti au pouvoir), a tweeté Mme Alhassan.

Dans une autre lettre adressée au président Buhari, Mme Alhassan avait annoncé qu'elle quittait le parti au pouvoir après avoir été disqualifiée pour se présenter au poste de gouverneur dans l'Etat de Taraba, dans l'est du Nigeria.

Mme Alhassan a ajouté qu'elle allait soutenir la candidature de l'ancien vice-president Atiku Abubakar, qu'elle a qualifié de "mentor" pour la prochaine présidentielle de 2019 plutôt que l'actuel président.

L'ancien vice-président Atiku Abubakar espère être le candidat de l'opposition (Parti démocratique populaire, PDP), qui doit tenir ses primaires en octobre.

M. Buhari, 75 ans, arrivé au pouvoir en 2015 en promettant de vaincre le groupe islamiste armé nigérian Boko Haram et en mettant en avant un programme anticorruption, est candidat à sa réélection aux élections de 2019.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG