Liens d'accessibilité

Plus de 10 morts dans un crash d’avion à Kinshasa


Crash d’avion à Kinshasa, aucun survivant, 30 septembre 2017. (VOA/Thierry Kambundi)

Un avion militaire s’est écrasé peu après son décollage de l’aéroport de Ndolo, faisant plus de 10 morts, selon les autorités de l’aéronautique congolaise.

Il s’agit d’un avion affrété par l'armée congolaise, un Antonov 12, qui avait décollé pour Bukavu avec une dizaine de personnes à bord, a confié à VOA Georges Tabora commandant de l'aéroport de Ndolo, au centre de Kinshasa.

Crash d’avion à Kinshasa, aucun survivant, 30 septembre 2017. (VOA/Thierry Kambundi)
Crash d’avion à Kinshasa, aucun survivant, 30 septembre 2017. (VOA/Thierry Kambundi)

Il n’y a eu aucun survivant, a-t-il précisé.

Selon des sources militaires, l’avion avait à son bord six Russes et six Congolais constituant trois membres de l’équipage et neuf convoyeurs. Aucun nombre de possibles civils qui voyagent dans des avions militaires sans être enregistrés n’est avance.

L’avion, un Antonov 12, s’est écrasé dans le Kimpoko à une centaine de kilomètres du centre de Kinshasa, près d’un domaine agricole présidentiel avec cinq tonnes de bombes, des munitions et deux véhicules, indique selon un journaliste présent sur le lieu.

Des photos prises par des témoins sur place montrent la carcasse de l'avion méconnaissable, transformée en un amas de ferraille, et des "corps déchiquetés" éparpillés sur le site.

Un problème serait à la base de l’accident. Un responsable de l’armée congolaise affirme, sans vouloir être cité, que l’avion avait décollé avec neuf militaires : membres de l’équipage et des logisticiens.

Selon la source, le pilote a tenté de faire demi-tour mais il n’a pas pu atteindre l’aéroport international de N’Djili situé à quelques de kilomètre de lieu du crash.

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG