Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Covid-19 : Le gouvernement d’eSwatini veut vacciner toute sa population


Cette image tirée d'une vidéo montre des personnes travaillant dans l'entrepôt de l'UNICEF, le plus grand entrepôt d'aide humanitaire au monde, à Copenhague, au Danemark, le mardi 13 octobre 2020.

Le gouvernement du royaume d’eSwatini (ex-Swaziland) a pour objectif de vacciner l'ensemble de ses 1,3 million d’habitants contre la maladie COVID-19, a-t-on appris auprès des hauts responsables.

L’État entend réserver au moins 200 millions d'emalangeni (soit 14 millions de dollars) pour cette initiative.

eSwatini participe au programme mondial de distribution de vaccins COVAX, co-dirigé par l'Organisation mondiale de la santé, et espère recevoir gratuitement suffisamment de vaccins pour 20 % de sa population par l'intermédiaire de ce partenariat international.

Le royaume souhaite acheter des vaccins pour les 80 % restants via COVAX.

"Nous essayons toujours d'explorer d'autres sources pour le vaccin au cas où le pays ne parviendrait pas à obtenir les doses supplémentaires de vaccin par l'intermédiaire de l'installation COVAX en raison d'un approvisionnement limité", a déclaré à Reuters Simon Zwane, secrétaire principal au ministère de la santé.

"Nous sommes conscients du fait que l'installation pourrait ne pas être en mesure de fournir suffisamment de vaccins pour couvrir l'ensemble de la population".

eSwatini a enregistré plus de 9 940 cas de coronavirus et plus de 230 décès.

Le Premier ministre Ambrose Dlamini est mort dans un hôpital sud-africain le mois dernier après avoir été testé positif.

Le Premier ministre par intérim, Themba Masuku, a déclaré dimanche que Taiwan, un proche allié, s'était engagé à verser 500 000 dollars pour aider le royaume enclavé à se procurer des vaccins anti-COVID-19.

M. Zwane a déclaré qu'eSwatini était intéressé par l'accès au vaccin développé par l'université d'Oxford et AstraZeneca, car ce vaccin a l’avantage de ne pas exiger un stockage à des températures extrêmement froides.

Lundi, un patient britannique de 82 ans, Brian Pinker, en dialyse, est devenu la première personne à recevoir le vaccin d’Oxford-AstraZeneca, selon la BBC.

Les autorités affirment que le pays est prêt à distribuer plus d'un demi-million de doses du vaccin.

(1 $ = 14,5 emalangeni)

XS
SM
MD
LG