Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Côte d'Ivoire: naissance d'un courant dissident dans l'un des partis au pouvoir


Henri KONAN Bédié président du PDCI, à Abidjan, en Côte d'Ivoire, le 24 avril 2017. (VOA/Georges Ibrahim Tounkara)

Un "mouvement" dissident à l'intérieur d'un des deux grands partis au pouvoir en Côte d'Ivoire a été lancé mardi à Abidjan, à deux ans de l'élection présidentielle, a constaté un journaliste de l'AFP.

Ce mouvement baptisé "Sur les traces du président Félix Houphouët-Boigny" (premier président de la Côte d'Ivoire indépendante) a été initié par le ministre des Ressources animales et halieutiques Kobenan Kouassi Adjoumani, membre du bureau politique du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), allié au parti RDR du président Alassane Ouattara.

M. Adjoumani prône la réalisation d'un parti unifié avec le Rassemblement des Républicains (RDR), comme le souhaite le chef de l'Etat, en vue du scrutin présidentiel de 2020.

Mais le bureau politique du PDCI en a décidé autrement mi-juin, remettant la question d'un parti unifié à après le scrutin.

Dans son discours au golf d'Abidjan devant un demi-millier de personnes, dont une demi-douzaine de ministres et quelques députés et sénateurs PDCI, M. Adjoumani a précisé que son "mouvement" était à "l'intérieur du parti" et se basait sur "la forte conviction d'une frange importante de militants, de cadres et d'élus" qu'il fallait construire le parti unifié Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) avec le RDR.

"Ce n'est pas une fronde, nous défendons nos idées", a expliqué à des journalistes un député présent, Eugène Kra.

"Ce n'est pas une dissidence, le parti n'explosera pas", a soutenu un autre député, Félix Anoblé.

La question du parti unifié divise aussi bien au PDCI qu'au RDR, chacun voulant présenter son candidat à la présidentielle. Aux élections de 2010 et 2015, le PDCI avait soutenu la candidature victorieuse d'Alassane Ouattara, et réclame la réciprocité pour 2020, ce que le RDR ne semble pas vouloir lui accorder.

"C'est clairement une dissidence", et peut-être "le démarrage d'une fissuration du PDCI", a commenté pour l'AFP le politologue Jean Alabro.

"Il y a un bras de fer depuis six mois entre le PDCI et le RDR", et ce dernier "a enchaîné les défaites". "La coalition (PDCI-RDR) n'existe plus", a-t-il estimé.

Avec AFP

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG