Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Coronavirus: l'Algérie reconfine plusieurs communes


Le président algérien Abdelaziz Tebboune (L) recevant le nouveau Premier ministre Abdelaziz Djerad dans la capitale Alger, le 28 décembre 2019.

Les autorités algériennes ont ordonné mardi le reconfinement de 18 communes de la wilaya, de Sétif, la deuxième préfecture la plus peuplée du pays, en raison d'une hausse des contaminations au nouveau coronavirus, selon une source officielle.

"Un confinement partiel sera imposé à compter de mercredi, de 13 heures à 5 heures (12H00-04H00 GMT) dans 18 communes de la wilaya de Sétif" pour empêcher la propagation du coronavirus, a indiqué le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

Ce reconfinement local, qui touche 18 des 60 municipalités de Sétif, sera mis en place pour quinze jours, précise le communiqué. Cette préfecture est la troisième la plus touchée par la pandémie dans le pays, après celles de Blida et d'Alger.

Un mois après les premières mesures de déconfinement, l'Algérie --le pays du Maghreb le plus affecté par le virus-- est en proie à une multiplication des foyers d'infection, en particulier dans l'est (Sétif) et dans le sud-est du pays.

Selon les autorités, cette augmentation des cas est due au "relâchement" de la population et au "non-respect" des règles de prévention et de protection.

Un nouveau record de contaminations en 24 heures (+463) a été annoncé lundi par le Comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie.

Au total, plus de 16.400 cas de Covid-19 ont été officiellement déclarés sur le sol algérien depuis l’enregistrement du premier cas le 25 février, dont 959 décès.

Fin juin, le gouvernement avait avisé les autorités locales de procéder au "confinement ciblé" des localités et quartiers en proie à des foyers d'infection de Covid-19 en cas de recrudescence des contaminations.

Le gouvernement a également exhorté les autorités locales et les services de sécurité à "appliquer, avec toute la rigueur et la fermeté nécessaires, les sanctions prévues par la loi et les règlements en vigueur (...) à l’encontre de tout contrevenant aux mesures de prévention sanitaire".

Le port du masque sanitaire est obligatoire depuis le 24 mai et les contrevenants sont condamnés à de fortes amendes.

XS
SM
MD
LG