Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Reprise des négociations Chine-USA la semaine prochaine à Washington


Le président américain Donald Trump, à gauche, et le président chinois Xi Jinping, le 8 juillet 2017.

Le vice-Premier ministre chinois Liu He sera "la semaine prochaine" à Washington pour reprendre les négociations Chine-Etats-Unis en vue d'éviter une guerre commerciale entre les deux puissances, a annoncé la Maison Blanche.

Liu He, un proche du président Xi Jinping chargé de piloter la politique économique du géant asiatique, avait mené une première session de pourparlers jeudi et vendredi derniers à Pékin avec une délégation américaine de haut rang conduite par le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin.

Ces deux jours de discussions n'ont pas permis de débloquer l'important contentieux commercial bilatéral, notamment sur le colossal déficit des échanges des Etats-Unis avec la Chine, que le président américain Donald Trump dénonce violemment.

>> Lire aussi : Impasse entre Chinois et Américains après deux jours de pourparlers à Pékin

"Le principal responsable économique (chinois), le vice-Premier ministre, va venir ici (à Washington) la semaine prochaine pour poursuivre les discussions avec l'équipe économique" de l'administration Trump, a indiqué lundi la porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Sanders.

M. Liu, ancien étudiant à la prestigieuse université américaine d'Harvard, est connu pour sa maîtrise de la langue anglaise.

La Chine est sous la menace, qui pourrait se concrétiser dès le 22 mai, de droits de douane américains sur quelque 50 milliards de dollars de produits exportés vers les Etats-Unis. Pékin s'est déjà dit prêt à répliquer avec des taxes sur 50 milliards de dollars de produits américains importés (soja, boeuf...).

>> Lire aussi : Les exportations record font reculer le déficit commercial en mars aux USA

Donald Trump, qui a reçu lundi un compte-rendu des tractations menées à Pékin, "a une formidable relation avec le président Xi, et nous travaillons sur quelque chose qui sera, nous le pensons, très bien pour tout le monde", a assuré Mme Sanders.

Selon un document dévoilé par l'agence Bloomberg, et présenté comme un point de départ des négociations à Pékin, l'administration Trump exige une réduction "d'au moins" 200 milliards de dollars d'ici fin 2020 du déficit des échanges annuels avec la Chine (375 milliards de dollars en 2017, selon Washington).

>> Lire aussi : Le gratin de la politique commerciale américaine en route pour Pékin

Elle demande également que les droits de douane chinois soient ramenés au niveau des droits imposés par les Etats-Unis, la fin des subventions étatiques à certains secteurs industriels stratégiques, celle des transferts de technologies imposés aux firmes américaines et une protection renforcée des droits de propriété intellectuelle.

Des conditions difficilement acceptables en l'état pour le géant asiatique, qui, selon Bloomberg, a réclamé de son côté "un traitement équitable" des firmes technologiques chinoises aux Etats-Unis.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG