Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

États-Unis

Commémoration du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis

Une vue de la cérémonie de la Maison-Blanche
Les Américains et le reste du monde se sont souvenus, mardi, des attentats terroristes du 11 septembre 2001 qui avaient fait près de 3000 morts. Des cérémonies ont été notamment organisées à la Maison-Blanche et au Pentagone pour marquer le 11e anniversaire de ces attaques.

A la Maison-Blanche, le président Barack Obama a fait remarquer que c’était par une matinée aussi fraiche et aussi ensoleillée que les terroristes avaient attaqué les Etats-Unis il y a onze ans. Le chef de l’exécutif, la première dame, Michelle Obama, et des centaines de membres du personnel de la présidence américaine s’étaient réunis sur la pelouse sud de la Maison-Blanche.

Le président Obama au Pentagone
Le président Obama au Pentagone
A 8h45, deux marines ont présenté le drapeau américain. Une minute plus tard, à ce qui était le moment précis de la première attaque contre la tour nord du World Trade Center à New York, un détachement complet de marines a fait son apparition. Le couple présidentiel s’est recueilli, la main sur le cœur, Ppendant qu’un marine solitaire jouait la sonnerie aux morts :

Le président Obama et son épouse ont ensuite parcouru une courte distance pour se rendre au Pentagone, en Virginie, où le vol 77 de la compagnie American Airlines s’était écrasé.

En compagnie du secrétaire à la Défense, ils ont déposé une gerbe au mémorial dédié aux 184 personnes tuées au Pentagone il y a 11 ans.

Les morts de ces attaques ne seront jamais oubliés, a déclaré le président Obama. "C’est à cause de leur sacrifice que nous nous sommes mobilisés pour infliger un coup mortel à l’organisation qui a apporté le mal dans notre pays. La direction d’Al-Qaida est décimée. Osama Ben Laden ne nous menacera plus. Notre pays est plus sécurisé et notre peuple s’est ressaisi," a-t-il déclaré.

Le président Obama et son épouse Michelle à la Maison-Blanche
Le président Obama et son épouse Michelle à la Maison-Blanche


Le patron du Pentagone, Leon Panetta, a dit, de son côté, que les attaques du 11 septembre 2001 ont produit un sens d’unité en Amérique. "Du choc et de la tristesse du 11 septembre est venu un sens d’unité et de résolution que cela ne se produira plus jamais. Cela a inspiré une ferme détermination de combattre et de protéger notre style de vie," a déclaré Leon Panetta.

Comme les années précédentes, le président Obama et son épouse se sont rendus au cimetière national d’Arlington pour visiter un secteur réservé aux militaires tués en Irak et en Afghanistan. Le chef de l’exécutif a aussi rendu visite aux blessés de guerre à l’hôpital militaire Walter Reed, près de Washington.

Toutes les actualités

Le policier impliqué dans la mort de George Floyd inculpé, couvre-feu à Minneapolis

Des agents de police se tiennent à l'extérieur du domicile en Floride de l'ancien officier de police de Minneapolis, Derek Chauvin, accusé du meurtre de George Floyd  en Floride. (REUTERS / Scott Audette)

Le policier mis en cause dans la mort de George Floyd, un Afro-Américain de 46 ans, lors d'une interpellation létale en début de semaine à Minneapolis a été arrêté et inculpé d'homicide involontaire ont annoncé vendredi les autorités locales. Un couvre-feu a été décrété vendredi à Minneapolis.

"L'ancien officier de police de Minneapolis Derek Chauvin a été inculpé par le bureau du procureur du comté de Hennepin de meurtre (au 3ème degré) et d'homicide involontaire", a annoncé vendredi le procureur Mike Freeman du comté de Hennepin, où se trouve la ville de Minneapolis.

La famille de cet homme de 46 ans, à qui le président Donald Trump a annoncé avoir parlé, a salué l'arrestation du policier comme un premier pas sur "la voie de la justice", mais l'a jugée "tardive" et insuffisante.

"Nous voulons une inculpation pour homicide volontaire avec préméditation. Et nous voulons voir les autres agents (impliqués) arrêtés", a-t-elle affirmé dans un communiqué.

Quelques instants plus tôt, les autorités locales avaient annoncé l'arrestation de M. Chauvin, qui avait été démis de ses fonctions.

Pour l'instant, seul le policier Derek Chauvin "a été placé en détention", a déclaré le commissaire John Harrington, du département de la Sécurité civile du Minnesota.

Une vidéo devenue virale montre ce policier blanc plaquer au sol George Floyd et maintenir son genou sur son cou pendant de longues minutes, alors que M. Floyd disait ne plus pouvoir respirer.

Depuis la diffusion de cette vidéo des manifestations tournant à l'émeute ont éclaté à Minneapolis, notamment aux abords du commissariat où travaillaient les quatre policiers impliqués dans cette affaire, et dans d'autres villes de la région.

Des enquêtes fédérales et locales ont été ouvertes pour établir leurs responsabilités.

Ce drame rappelle la mort d'Eric Garner, un homme noir décédé en 2014 à New York après avoir été asphyxié lors de son arrestation par des policiers blancs.

Lui aussi avait dit "Je ne peux pas respirer", une phrase devenue un cri de ralliement du mouvement Black Lives Matter ("La vie des Noirs compte").

Décès de George Floyd: un commissariat de Minneapolis incendié lors de manifestations

Décès de George Floyd: un commissariat de Minneapolis incendié lors de manifestations
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:45 0:00

Cinq cents soldats de la Garde nationale ont été mobilisés ce matin à Minneapolis

Cinq cents soldats de la Garde nationale ont été mobilisés ce matin à Minneapolis
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:57 0:00

Twitter a masqué vendredi un message de Donald Trump

Twitter a masqué vendredi un message de Donald Trump
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:20 0:00

Entretien avec un résident de Minneapolis

Entretien avec un résident de Minneapolis
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:15 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG