Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Amériques

Colombie: la justice empêche Duque de modifier l'accord de paix avec les Farc

Le président colombien, Ivan Duque.

La plus haute instance judiciaire de Colombie a définitivement enterré mercredi le projet du président Ivan Duque de retoucher le plan de paix conclu par son prédécesseur avec l'ex-guérilla des Farc.

La Cour constitutionnelle a ordonné que le chef de l'Etat promulgue sans modification la loi qui établit les dispositions judiciaires émanant de l'accord conclu en novembre 2016 entre le groupe des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) et le gouvernement de Juan Manuel Santos.

Selon la Cour, les objections formulées par M. Duque au projet de loi ont été rejetées par les deux chambres du Parlement, même si le gouvernement en a contesté les résultats au Sénat. Devant l'absence de consensus à propos du sens de ce vote, le Parlement en a appelé à la Cour pour qu'elle tranche la polémique.

Ivan Duque a reconnu sa défaite peu avant que la décision ne soit annoncée: "J'accepte la décision prise par la Cour constitutionnelle en tant que Colombien et défenseur de la légalité, mais je ne cesserai jamais de défendre les principes qui ont motivé le peuple colombien à obtenir une paix avec la justice, une paix dans laquelle nous croyons tous".

Le président avait souhaité six modifications avec l'idée d'éviter que les narcotrafiquants échappent aux poursuites judiciaires.

Le plan de paix prévoit que les principaux responsables du conflit, qu'ils soient guérilleros, militaires ou civils, ne soient pas traînés en justice à condition qu'ils racontent la vérité, dédommagent leurs victimes et n'exercent jamais plus de violence. Il prévoit toutefois aussi jusqu'à vingt ans de prison pour ceux qui ne respecteraient pas cela.

Le groupe de guérilla, devenu parti politique sous le nom de Force alternative révolutionnaire commune (Farc), a salué la décision des magistrats. Cela "va contribuer grandement à dégager l'horizon qui était si obstrué. Nous espérons que le président Duque signera la loi statutaire très bientôt, ce qui nous permettra d'avoir une plus grande sécurité juridique", a déclaré à l'AFP le sénateur et ex-commandant Julian Gallo, également connu sous le nom d'Antonio Lozada.

Avec AFP

Toutes les actualités

Trois femmes accusent le gouverneur de New York de comportement inapproprié

Le gouverneur de New York Andrew Cuomo s'exprime lors d'une conférence de presse sur un site de vaccination COVID-19 dans le quartier de Brooklyn à New York, le 22 février 2021.

Une troisième femme a accusé lundi le gouverneur de l'Etat de New York de comportement inapproprié, fragilisant davantage la position de ce puissant élu démocrate déjà accusé de harcèlement sexuel par deux ex-collaboratrices.

Cette jeune femme, Anna Ruch, 33 ans, qui n'a jamais été sa collaboratrice, a affirmé au New York Times qu'Andrew Cuomo lui avait demandé, lors d'un mariage en 2019, s'il pouvait l'embrasser, alors même qu'elle venait de repousser la main qu'il avait posée sur son dos.

"J'ai été si troublée et choquée et gênée," a-t-elle déclaré au quotidien. "J'ai détourné la tête et suis restée sans voix".

Ce témoignage corse encore un peu les choses pour le gouverneur de 63 ans, plus critiqué que jamais, après avoir été une star nationale pour sa gestion de la pandémie en 2020.

Il s'ajoute aux déclarations de son ex-conseillère économique, Lindsey Boylan, 36 ans, qui a affirmémercredi que le gouverneur l'avait embrassée sur la bouche de façon non sollicitée et suggéré qu'elle joue avec lui au "strip poker", quand elle travaillait avec lui entre 2015 et 2018. Et à celles d'une ex-collaboratrice de 25 ans, Charlotte Bennett, qui a indiqué samedi que le gouverneur lui avait fait des avances qui l'avaient mise "mal à l'aise" au printemps 2020.

M. Cuomo, l'un des plus puissants gouverneurs américains, avait essayé dimanche de calmer la tempête soulevée par ces accusations, en se disant "désolé" pour avoir dit des choses que ses ex-collaboratrices avaient selon lui "interprétées à tort comme du flirt non sollicité".

Celui qui dirige l'Etat de New York depuis 10 ans avait assuré n'avoir jamais voulu leur faire des avances, et avoir uniquement voulu "blaguer" ou "taquiner".

Excuses "insultantes"

Mais le maire de New York, Bill de Blasio, aux relations notoirement difficiles avec le gouverneur, a jugé que ces "excuses" n'en étaient pas.

"C'est comme s'il disait 'Je blaguais juste', mais le harcèlement sexuel, ça n'a rien de drôle. Il a semblé s'affranchir de tout reproche pour une chose qui, pour les femmes concernées, semble assez terrifiante," a dit le maire.

Un groupe d'ex-aides parlementaires qui dénoncent le harcèlement au parlement de l'Etat de New York, le Sexual Harassment Working Group, a aussi jugé "insultantes" les excuses du gouverneur, qui "refuse d'accepter ses responsabilités".

La procureure de l'Etat, Letitia James, a confirmé lundi que M. Cuomo avait finalement accepté de faire la lumière sur cette affaire, après l'avoir proposée d'abord à une ex-juge qu'il connaît bien. Le quotidien New York Daily News précise que c'est un cabinet d'avocats privé qui mènera l'enquête.

"Les résultats seront révélés dans un rapport public", a indiqué Mme James, sans préciser sous quel délai.

Ngozi Okonjo-Iweala souhaite relancer les négociations sur les aides à la pêche

Ngozi Okonjo-Iweala souhaite relancer les négociations sur les aides à la pêche
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:05 0:00

Donald Trump fait son come-back en Floride

Donald Trump fait son come-back en Floride
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:54 0:00

Trump flirte avec l'idée de se représenter en 2024

Trump flirte avec l'idée de se représenter en 2024
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:27 0:00

Des questions sur l’efficacité et la sûreté des vaccins anti-covid

Des questions sur l’efficacité et la sûreté des vaccins anti-covid
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:56 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG