Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Casse-tête sur la distribution des cartes d’électeur


Les partisans du Parti démocratique du peuple (PDP) assistent à un rassemblement de campagne à Lagos, au Nigéria, le 12 février 2019.

Alors que le Nigeria est dans la dernière ligne droite de la présidentielle de samedi, la distribution des cartes d’électeur reste un casse-tête.

Lundi, le dernier jour pour récupérer ces précieux documents, plusieurs milliers d’électeurs se bousculaient encore devant les bureaux de la Céni. Certains se considèrent déjà exclus du processus.

Lundi matin, devant un bureau de la CENI du centre d’Abuja, des centaines d’électeurs se sont présentés pour retirer leurs cartes d’électeur. Tous expriment leur colère face à la lenteur des opérations.

Joseph, qui espère voter pour la première fois samedi, explique qu'il voudrait "vraiment voter mais c’est décevant, ils font seulement du bruit en disant aux gens de venir chercher leurs cartes".

"J’ai reçu un message m’informant que ma carte était prête, mais quand j’y suis allé, c’était le même problème. Je tiens à voter cette fois-ci car je ne l’ai jamais fait", ajoute-t-il.

Joseph n’est pas le seul électeur inscrit confronté à cette situation. Wangué défile depuis deux semaines, sans succès.

"C’est vraiment difficile, je suis triste et ce n’est pas juste. ce lundi, c’est le dernier jour pour la collecte des cartes d’électeurs et ils nous que les cartes ne sont pas encore prêtes. J’ai insisté, mais ils me disent qu’ils n’y peuvent rien. Pourquoi veulent-ils nous exclure du vote ? C’est notre devoir civique et nous voulons nous en acquitter".

Le Nigeria, pays le plus peuplé d'Afrique avec 200 millions d'habitants, votera le 16 février lors d'un scrutin présidentiel qui s’annonce très serré entre le président sortant, Muhammadu Buhari, et le chef de l'opposition, l’ancien vice-président Atiku Abubakar.

Aliyu Bello, le directeur adjoint de la communication de la Céni, souligne que "tous ceux qui se sont inscrits durant l’enrôlement et qui n’ont pas encore récupéré leurs cartes doivent le faire. Ceux qui les ont retirés doivent s’assurer que les cartes sont bien protégées. C’est l’unique document qu’ils devront présenter au bureau de vote. Sans la carte d’électeur, pas de vote".

Le délai limite pour récupérer les cartes d'électeur a expiré vendredi dernier, mais la commission électorale nationale indépendante avait donné trois jours de plus aux électeurs. Malgré tout, la situation reste préoccupante puisque plusieurs milliers de Nigérians n’ont toujours pas reçu leurs cartes.

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG