Liens d'accessibilité

CAN 2017 : l'Ouganda "ne bradera pas" son dernier match, prévient le sélectionneur du Mali


Alain Giresse, le coach français de l'équipe du Mali, lors d'un match de la CAN en Guinée-Équatorial, le 27 janvier 2015.

Le sélectionneur du Mali Alain Giresse a prévenu que l'Ouganda, déjà éliminé de la CAN-2017 après deux défaites, ne "bradera pas" sa dernière chance de faire bonne figure dans une compétition qu'elle n'a plus joué depuis près de 39 ans, lundi lors de la conférence de presse d'avant-match.

"On sait très bien qu'en ayant perdu les deux premiers matches, ils ne vont pas abandonner. La certitude, c'est qu'ils seront sur le terrain pour faire le maximum", a prévenu Giresse, avant le match prévu mercredi (20h00 locales, 19h00 GMT) à Oyem.

"Pour eux être ici, c'était déjà un formidable résultat et donc ils ne braderont pas à coup sûr ce troisième match. Je crois qu'ils méritent le respect par rapport a ce qu'ils font et certainement ce qu'ils feront encore", a ajouté le technicien français.

Pour se qualifier, le Mali, 3e du groupe D avec un point, devra obligatoirement l'emporter et espérer un faux-pas de l'Egypte (2e, 4 points) face au Ghana, déjà qualifié.

En cas d'égalité parfaite entre les deux équipes, ce sera le tirage au sort, fatal lors de la dernière édition au Mali, qui départagera les deux équipes.

"Je n'y pense pas", a affirmé le capitaine malien Yacouba Sylla, qui a vécu l'épisode lors de la CAN-2015.

"Franchement, il nous reste toujours une chance. On ne veut pas se focaliser sur le match du Ghana. Ce sera à nous de faire une performance pour garder la tête haute, et après il se passera ce qu'il se passera. Certes, on n'a pas notre destin entre nos mains. Mais ce sera à nous de faire un match plein pour ne pas avoir de regrets", a-t-il ajouté.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG