Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Les scouts du Burundi dénoncent les méfaits de l'alcool chez les jeunes


Une femme boit une bière dans un bar illégal à 15 km du de Cape Town le 10 février 2012.

Les jeunes burundais consomment de l'alcool très jeunes et de façon excessive. Les scouts et guides du Burundi tentent de renverser cette tendance grâce à une campagne de sensibilisation.

Élément de socialisation, l’alcool au Burundi accompagne les jeunes burundais dès le plus jeune âge à tel point qu’il est devenu une tradition. Des études montrent bien que les jeunes consomment de l’alcool dès l’âge de sept ans. Une association, LesScouts et les Guides du Burundi, s’est donnée comme but de prévenir les méfaits liés à la consommation excessive d'alcool chez les jeunes qui constituent la majorité des plus de dix millions de burundais.

Kibarbe, Kanyanga, Umukororajupoou Umudrink sont des boissons alcoolisées traditionnelles consommés par la plupart des jeunes au Burundi en plus de la bière traditionnelle de banane ou des produits de la principale brasserie du Burundi. La bière est présente à chaque coin de rue des villes et des villages du Burundi profond. L’association des Guides et des Scouts du Burundi s’est donnée comme mission de sensibiliser depuis 2009 des méfaits de cette consommation excessive des différents types d’alcool. Toutes les provinces sont sillonnées par une équipe des Guides et Scouts pour sensibiliser la jeunesse à changer son comportement. Jeanine Ndikuriyo de la province de Ngozi au Nord du Burundi est devenue dependante de l’alcool comme la plupart de ses amis :

“ Premièrement j’étais devenue l’amie de la boisson alcolisée. Je me comportais autrement après en avoir ingurgitée des litres. J’avais abandonné les études et mes relations avec mes parents et mes amis. Mon amie préférée c’etait la boisson. Mais après avoir suivi les enseignements de l’association des Guides et Scouts du Burundi, je me suis réellement transformée. Je suis revenue dans ma famille que j’avais abandonnée. J’ai demandé pardon à ma famille et maintenant je me porte bien car je suis retournée à l'ecole. Aujourd’hui je vais terminer mes études. Le voisinage peut même témoigner de mon changement positif de comportement.”

Jean Marie Ndihokubwayo, lui a terminé ses études mais il ne parvient pas à abandonner l’alcool qu’il a commencé à consommer lorsqu'il avait dix ans.

Ida-Claire est une des responsables des Guides au Burundi, elle affirme que plus de 30.000 jeunes ont deja bénéficié de leur formation. Pour elle, l'urgence aujourd’hui est de mettre en place une loi qui interdit aux jeunes de consommer excessivement l’alcool. Pour beaucoup, boire s’apprend en famille, mais l’alcool est disponible pour les jeunes dans les nombreux bistrots et bars du Burundi. Et il est important de rappeler que la consommation d'alcool en garnde quantité est nocif pour la santé selon les spécialistes.

Christophe Nkurunziza à Bujumbura.

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG