Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Le Botswana tente de relancer son économie après 48 jours de confinement


Un travailleur arrive à la mine de diamant de Jwaneng, exploitée par Debswana, dans la périphérie de Gaborone, au Botswana, le 25 novembre 2015. (Photo REUTERS/Siphiwe Sibeko)

Jeudi le Botswana a mis fin à 48 jours de confinement, ce qui devrait permettre une reprise de l’activité économique et une réouverture des écoles.

Ce pays d'Afrique australe, riche en diamants et destination touristique appréciée, a progressivement assoupli les restrictions liées au coronavirus a cours des deux dernières semaines.

"A partir de minuit, toutes les restrictions seront levées", a déclaré le Dr Kereng Masupu, coordinateur national du groupe de travail sur la maladie COVID-19, lors d'un briefing télévisé.

"En fonction de l'évolution de la maladie, le retour au confinement demeure une option", a-t-il précisé.

Aussi bien pour les entreprises que pour les écoles, la réouverture annoncée se fera dans le suivi strict des règles d’hygiène et de distanciation. Au menu : contrôle obligatoire de la température corporelle, la désinfection régulière des surfaces et le port d’un masque facial.

Les citoyens botswanais et résidents qui rentrent de voyage seront soumis à une quarantaine obligatoire. Aucun touriste ou autre visiteur étranger n’est autorisé à entrer dans le pays.

Le Botswana a un nombre relativement faible d'infections par la maladie COVID-19, avec 29 cas enregistrés à ce jour et un seul décès.

Mais l'économie a été sévèrement touchée par l'épidémie, le PIB réel devant se contracter de 13 % en 2020, tandis que le déficit budgétaire a plus que doublé.

Le pays n'a pas pu vendre ses diamants au cours des trois derniers mois à cause de la fermeture des aéroports.

Le gouvernement a mis en place un plan de sauvetage économique, mais selon le quotidien national Mmegi, les entreprises locales ont pris une raclée au Botswana Stock Exchange, la bourse du pays.

Chiffré à 5 milliards de pula (413 millions de dollars), le plan de relance vise à amoindrir l'impact de l'épidémie. Pour sa part, la banque centrale a réduit les taux d'intérêt et diminué de moitié les réserves obligatoires requises des banques commerciales pour encourager la liquidité.

Avec un peu plus de 2 millions d’habitants, le Bostwana est une république démocratique stable. L’actuel président, Mokgweetsi Masisi, est au pouvoir depuis 2018.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG