Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Condamnations à perpétuité au procès pour viols massifs d’enfants dans l’est de la RDC


Condamnations à perpétuité au procès pour viols massifs d’enfants dans l’est de la RDC (vidéo)
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:23 0:00

Condamnations à perpétuité au procès pour viols massifs d’enfants dans l’est de la RDC (vidéo)

La cour militaire du Sud-Kivu a rendu son verdict dans le procès de 20 personnes accusées de meurtres et viols de 42 fillettes à Kavumu.

Douze des accusés, dont le député provincial Frederic Batumike, sont condamnés à la perpétuité, six autres acquittés et deux condamnés à une année de servitude pénale mais libérés pour avoir déjà purgé leur peine en prison.

Reportage d'Ernest Muhero, envoyé spécial à Kavumu pour VOA Afrique
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:09 0:00

Ces prévenus sont présentés comme membres d’un mouvement insurrectionnel dénommé "Jeshi la Yesu", en Kiswahili "Armée de Jésus". Dans une salle comble, l’assistance a suivi avec attention le prononcé du verdict, dans ce procès - ayant connu des interruptions depuis le 10 novembre - pour des faits qui remontent à partir de 2012.

La cour militaire du Sud-Kivu rend son verdict dans le procès de viol systématique à Kavumu, 13 décembre 2017. (VOA/Ernest Muhero).
La cour militaire du Sud-Kivu rend son verdict dans le procès de viol systématique à Kavumu, 13 décembre 2017. (VOA/Ernest Muhero).


Le premier président de la cour militaire du Sud-Kivu, Kilensele Muke a déclaré que le député Frederic Batumike et ses onze co-accusés sont reconnus coupables de crime contre l’humanité par viol et par meurtre et de participation à un mouvement insurrectionnel.

D’autres accusés sont reconnus non-coupables ou bénéficient de circonstances atténuantes. Le chef du collectif des avocats de la défense, Maître Jean Bosco Makuza, compte faire appel pour les condamnés.

"Je vais d'abord me réjouir de l'acquittement de six prévenus et de la condamnation par circonstance atténuante de deux autres, et nous nous réservons le droit de faire appel pour ceux qui se sont fait condamner", a-t-il déclaré.

Me Charles Cicura, porte-parole du collectif des avocats des victimes, estime que le verdict a rendu espoir aux parents des victimes de viol : "la cour militaire vient de faire un pas vers des personnes qui se croient intouchables", a-t-il déclaré.

Les accusés et l'audience lors du prononcé du verdict dans le procès de viol systématique à Kavumu, 13 décembre 2017. (VOA/Ernest Muhero).
Les accusés et l'audience lors du prononcé du verdict dans le procès de viol systématique à Kavumu, 13 décembre 2017. (VOA/Ernest Muhero).

Pour l’hôpital de Panzi du docteur Mukwege, qui a recueilli et soigné les petites filles violées, la satisfaction est légitime, car les fillettes ont vécu l’enfer.

"C'est un sentiment de satisfaction, car nous n'avions jamais vu un tel état de destruction chez des petites filles", se rappelle Antoine Nfundiko, médecin à l’hôpital de Panzi.


Les condamnés, les mains menottées, ont été transportés en prison, tandis que les personnes acquittées se réjouissaient avec leurs parents et amis.

Le député Batumike a été présenté comme le chef de la milice "jeshi la yesu", en kiswahili "Armée de Jésus" qui s’est attaquée à deux reprises aux positions de l’armée congolaise, et avait recours aux viols de fillettes entre 18 mois et 10 ans pour utiliser leur sang hyménéal dans une potion supposée rendre les violeurs invincibles aux balles.

Ernest Muhero, envoyé spécial à Kavumu

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG