Liens d'accessibilité

Le soldat Bergdahl attend sa sentence pour désertion


Sgt. Robert B. Bergdahl (D) arrivant a la court de justice - 16 oct. 2017

Le soldat américain Bowe Bergdahl, ex-captif des talibans pendant cinq ans en Afghanistan après avoir quitté son poste, risque d'être condamné à perpétuité pour désertion lors des auditions finales de son procès qui commencent lundi.

Un tribunal militaire de la base de Fort Bragg, en Caroline du Nord (sud-est) va entendre les dernières plaidoiries qui vont sceller le destin du sergent Bergdahl, 31 ans, qui a plaidé la semaine dernière coupable de désertion et d'avoir mis en danger la vie de ses camarades de combat.

En plaidant coupable, Bergdahl, qui avait été libéré par les taliban en 2014 au cours d'un échange de prisonniers, a laissé au juge toute latitude pour décider de la sentence. Il encourt jusqu'à cinq ans de prison pour la désertion, et la perpétuité pour mauvaise conduite face à l'ennemi.

Mais il pourrait être acquitté, si le juge considère qu'il a quitté son poste en pensant sincèrement pouvoir rejoindre une autre unité pour y dénoncer des dysfonctionnement au sein de son poste, comme il l'a plaidé.

Bowe Bergdahl avait été capturé par les talibans après avoir quitté seul, subrepticement, sa base près de la frontière pakistanaise le 30 juin 2009. Il avait été retenu en captivité pendant cinq ans, jusqu'à ce que les Etats-Unis acceptent en échange de sa libération de remettre en liberté cinq cadres talibans en détention à Guantanamo.

Le juge devrait entendre les témoignages de deux soldats blessés au cours des longues et épuisantes opérations de recherche qui avaient suivi sa disparition.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG