Liens d'accessibilité

Une équipe de basket israélienne jouera finalement en Turquie


Les relations entre Israël et la Turquie sont souvent tendue. Ici des turcs qui protestaient contre l’opération militaire israélienne à Gaza le 18 juillet 2014.

Le service de sécurité intérieure israélien, a finalement autorisé mercredi l'équipe de basket-ball d'Ironi Nahariya à aller jouer en Coupe d'Europe à Gaziantep en Turquie après avoir interdit ce déplacement en raison de menaces sécuritaires "exceptionnelles".

Nahariya doit rencontrer mercredi dans cette ville du sud-est de la Turquie située près de la frontière syrienne en match retour de la phase éliminatoire de la Coupe Fiba le Royal Hali Gaziantep, après avoir remporté le match aller en Israël (96-75).

Quatre personnes soupçonnées de préparer un important attentat au nom de l'organisation Etat islamique (EI) ont été arrêtées la semaine dernière à Gaziantep, avait indiqué la presse turque.

D'après l'agence privée Dogan, la police a également saisi 150 kilos d'explosifs, deux Kalachnikov ainsi que de nombreuses munitions et les personnes arrêtées avaient reçu des ordres de chefs de l'EI en Syrie pour commettre un attentat "spectaculaire" en Turquie.

"En raison de la menace exceptionnelle dans la région où le match devait se jouer, il a été décidé d'empêcher la délégation de partir", avait annoncé mercredi dernier le Shin Beth dans un communiqué.

Le ministère des Sports avait toutefois fait appel de cette décision, ce qui avait convaincu le Premier ministre Benjamin Netanyahu, dont dépend le Shin Beth, de donner son feu vert à ce déplacement, a précisé un porte-parole du ministère de la sécurité intérieure.

Le porte-parole a précisé que le niveau de la menace n'avait pas changé, mais qu'il allait assurer la sécurité de la délégation israélienne en coordination avec les forces locales.

La ministre des Sports Miri Regev, qui devait se joindre à la délégation, a affirmé qu'elle était "heureuse de voir que les difficultés rencontrées avaient été surmontées" tout en remerciant les services de sécurité israélien et turc.

Le site internet du bureau israélien du contre-terrorisme, rattaché au bureau du Premier ministre, a par ailleurs indiqué récemment qu'il y avait "une hausse dans le risque immédiat d'attaques terroristes" en Turquie.

Il a conseillé aux Israéliens "d'éviter de visiter le pays" et pour ceux déjà sur place, de partir "dès que possible".

Avec AFP.

XS
SM
MD
LG