Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Égypte

Bachelet appelle l'Egypte à "changer radicalement" d'approche face aux manifestations (ONU)

La nouvelle Haut-Commissaire aux droits de l'homme, Michelle Bachelet, assiste à la journée d'ouverture du 39ème Conseil des droits de l'homme des Nations Unies à Genève le 10 septembre 2018.

La Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme Michelle Bachelet a appelé vendredi les autorités égyptiennes à "changer radicalement" d'approche face aux manifestations, demandant la libération "immédiate" des personnes détenues pour avoir exercé leur droit à manifester.

Dans un communiqué, Mme Bachelet a exhorté "les autorités à changer radicalement leur approche à l'égard de toute manifestation future, y compris celles qui pourraient avoir lieu aujourd'hui".

"Je rappelle au gouvernement égyptien qu'en vertu du droit international, les gens ont le droit de manifester pacifiquement", a-t-elle ajouté.

Les premières manifestations le 20 septembre ont créé la surprise dans un pays où l'opposition a été sévèrement réprimée depuis la mise à l'écart en 2013 du président islamiste Mohamed Morsi, renversé par M. Abdel Fattah al-Sissi, alors chef de l'armée.

Réagissant sans délai, les autorités ont procédé à l'arrestation d'environ 2.000 personnes, dont des journalistes, des intellectuels et des militants politiques, selon Human Rights Watch et des ONG locales de défense des droits humains.

Un certain nombre d'entre eux ont été libérés depuis, selon l'ONU.

Mais "toutes les personnes arrêtées et détenues uniquement pour avoir exercé leurs droits doivent être libérées immédiatement", a réclamé Mme Bachelet.

"Toute réponse des forces de sécurité devrait être conforme aux normes et règles internationales concernant les droits à la liberté d'expression et de réunion pacifique, ainsi que le droit à un procès équitable", a-t-elle ajouté.

Dans le communiqué, la Haut-Commissaire fait part de ses "graves préoccupations" face à des informations faisant état de défaillances lors des procédures judiciaires ayant suivi les détentions la semaine dernière.

Selon le Haut-Commissariat, certaines des personnes détenues se seraient notamment vu refuser d'avoir un avocat à leurs côtés lors de leur comparution devant le procureur. D'autres ont été accusées d'infractions graves, comme "aide apportée à un groupe terroriste", "diffusion de +fausses nouvelles+" ou "participation à des manifestations non autorisées" et "utilisation abusive des médias sociaux", selon l'ONU.

Les gens "ont le droit d'exprimer leurs opinions, y compris sur les médias sociaux" et "ne devraient jamais être détenus, et encore moins accusés d'infractions graves, simplement pour avoir exercé ces droits", a insisté Mme Bachelet.

C'est une série de vidéos postées début septembre sur Facebook par un entrepreneur égyptien en exil, Mohamed Aly, qui a poussé des centaines de personnes à manifester les 20 et 21 septembre aux cris de "Sissi dégage", avant d'être dispersées à coups de gaz lacrymogènes.

Dans ces vidéos partagées des millions de fois sur internet, Mohamed Aly a accusé de corruption M. Sissi, qui a démenti, et a appelé à manifester.

Toutes les actualités

Le Portugais Carlos Queiroz nommé sélectionneur de l'Egypte

Carlos Queiroz lors d'un match entre la Colombie et l'Équateur, le 18 novembre 2020.

Carlos Queiroz a été choisi mercredi comme sélectionneur de l'équipe d'Egypte de football, un poste où il succède à Hossam Badri, limogé lundi, a annoncé la Fédération égyptienne de football dans un communiqué.

La fédération précise que M. Queiroz sera secondé par les Egyptiens Diaa al-Sayed, comme entraîneur, et Essam al-Hadary, comme entraîneur des gardiens de but.

Lundi, au lendemain d'un nul laborieux face au Gabon (1-1) en qualifications pour le Mondial-2022, la fédération avait limogé Hossam Badri ainsi que l'ensemble de son équipe technique.

Badri, 61 ans, avait succédé en septembre 2019 au Mexicain Javier Aguirre, lui-même limogé après l'élimination des Pharaons en huitièmes de finale de la dernière Coupe d'Afrique des Nations.

Carlos Queiroz, qui était au chomâge depuis début décembre 2020 et son départ de la sélection nationale de Colombie dont il avait pris les rênes en février 2019, est attendu au Caire au début de la semaine prochaine.

Entraîneur chevronné, le Portugais âgé de 68 ans a entraîné le Sporting Portugal (1993-1996), le Real Madrid (2003-2004) et a été l'assistant d'Alex Ferguson au du club anglais Manchester United (2002-2003 puis 2004-2008).

Il a été également le sélectionneur du Portugal (1991-1993 puis 2008-2010), de l'Afrique du sud (2000 à 2002), des Emirats arabes unis (1997-1999) et de l'Iran (2011-2019).

Au moins 12 morts dans un accident de bus en Égypte

Sur le site d'un accident de voiture devant l'Institut national du cancer au Caire, en Égypte, lundi 5 août 2019. (archives)

Douze Egyptiens ont été tués dimanche dans un accident de bus tandis qu'ils quittaient la station balnéaire de Charm el-Cheikh (est de l'Egypte) pour rejoindre Le Caire, a-t-on appris de sources médicale et sécuritaire.

Le bus les transportant s'est renversé tôt dimanche matin à quelque 110 km de la capitale sur la route reliant la ville de Suez (est) au Caire, faisant également 34 blessés, selon les mêmes sources.

Tous ont été transportés --ainsi que les dépouilles des victimes-- vers l'hôpital public de Suez, a indiqué la source médicale, sous couvert de l'anonymat.

Située sur le littoral de la mer Rouge au sud de la péninsule du Sinaï, la ville de Charm el-Cheikh est l'un des fleurons du tourisme balnéaire égyptien.

Les accidents de la circulation sont fréquents en Egypte, où de nombreuses routes sont mal entretenues et les entorses au code de la route courantes.

Selon les chiffres officiels, 7.000 personnes ont été tuées sur la route en 2020.

L'Egypte compte produire 1 milliard de vaccins chinois Sinovac par an

L'Egypte compte produire 1 milliard de vaccins chinois Sinovac par an
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:57 0:00

L'Egypte annonce la découverte de zones urbaines vieilles de 2.300 ans

Une photo non datée publiée le jeudi 8 avril 2021 par le Centre Zahi Hawass d'égyptologie montre une découverte archéologique dans le cadre de la « Cité d'or perdue » à Louxor, en Égypte. La ville a 3000 ans, date du règne d'Amenhotep III (Photo Centre d'égyptologie Zahi Hawass/A

L'Egypte a annoncé vendredi la découverte, dans la ville d'Alexandrie, de vestiges de zones "résidentielles et commerciales" datant au moins du IIe siècle avant notre ère, et du fossile d'une nouvelle espèce de baleine amphibienne datant de 43 millions d'années au Fayoum, au sud du Caire. 

Zones "résidentielles et commerciales" vieille de 2.300 ans

Dans un communiqué publié sur Facebook, le ministère égyptien des Antiquités a indiqué que ces faubourgs, découverts au terme de neuf mois de fouilles par une mission archéologique égyptienne dans le quartier de Chatbi, dans l'actuel centre d'Alexandrie, avaient une fonction "résidentielle et commerciale".

Selon le directeur du Conseil suprême des Antiquités, Mostafa Waziri, cité dans le communiqué, les études préliminaires sur les vestiges apparents ont révélé "qu'ils étaient constitués d'une rue principale et de rues adjacentes reliées par un réseau d'égouts".

Périphériques à l'ancienne capitale des dynasties grecque et romaine, ces quartiers ont été fréquentés de la fin de la période ptolémaïque et jusqu'au milieu de la domination romaine de l'Egypte, une période courant du "IIe siècle avant J.C. au IVe siècle de notre ère", précise le responsable.

Les archéologues y ont mis au jour un grand nombre de puits taillés dans la roche et un réseau de citernes à eau, poursuit le communiqué.

Ils ont également découvert la moitié d'une statue en albâtre représentant "un empereur romain" non identifié, 700 pièces de monnaie antique, de nombreuses amphores, des amulettes, de la vaisselle et des outils.

Selon Ahmed Abou Hamd, un responsable des Antiquités à Alexandrie, également cité, les vestiges visibles correspondent à "un marché, des ateliers de fabrication et des boutiques d'ex-voto et de sculptures".

Le Caire a annoncé plusieurs importantes découvertes archéologiques ces derniers mois avec l'espoir de relancer le tourisme, un secteur qui a rencontré beaucoup de difficultés depuis la révolution de 2011 qui a chassé l'ancien président Hosni Moubarak du pouvoir, difficultés encore accentuées par la pandémie de coronavirus.

En juillet, les autorités ont dévoilé la découverte d'un navire militaire et d'un complexe funéraire à Héracléion, cité antique immergée dans la Méditerranée près d'Alexandrie, datant du IVe siècle avant notre ère.

Une baleine amphibienne vieille de 43 millions d'années

Des archéologues égyptiens ont découvert le fossile d'une nouvelle espèce de baleine amphibienne datant de 43 millions d'années au Fayoum, au sud du Caire, a indiqué un membre de l'équipe de recherche.

"Il s'agit d'une espèce qui n'était pas connue" des scientifiques, a affirmé le professeur de paléontologie, Hicham Salam, membre de l'équipe de recherche qui a découvert le fossile.

"C'est la première fois qu'une équipe de recherche arabe, notamment égyptienne, est chargée de documenter une telle découverte", a-t-il ajouté à la télévision jeudi soir.

La nouvelle espèce de baleine, qui mesurait plus de trois mètres et pesait environ 600 kilos, a été baptisée "Fioumicetus anubis", nom dérivé de son lieu de découverte, Fayoum, et du dieu Anubis, l'une des plus anciennes divinités égyptiennes.

La nouvelle espèce de baleine, qui mesurait plus de trois mètres et pesait environ 600 kilos, a été baptisée "Fioumicetus anubis", nom dérivé de son lieu de découverte, Fayoum, et du dieu Anubis, l'une des plus anciennes divinités égyptiennes.

Dans un communiqué publié mercredi, le ministère de l'Environnement affirme que cette espèce "de baleine était la plus féroce et la plus ancienne d'Afrique".

Le fossile a été retrouvé dans la région de Fayoum, une partie de l'Egypte autrefois recouverte d'une mer, où se situe également la Vallée des baleines, qui contient des restes de fossiles "inestimables", selon l'Unesco.

"La baleine avait à la fois la capacité de marcher sur la terre ferme et de nager dans la mer", a ajouté le ministère, qui affirme que cette découverte témoigne de l'évolution des baleines, qui étaient des mammifères terrestres avant de devenir des mammifères marins.

"Une étude anatomique du fossile démontre que cette nouvelle espèce de baleine est complètement différente des autres espèces déjà connues", indique encore le ministère.

Le mammifère était un "grand prédateur avec de grandes mâchoires puissantes qui lui permettait de "contrôler l’environnement dans lequel il vivait".

En plus du ministère de l'Environnement, la mission de recherche égyptienne était soutenue par le ministère de l'Education, ainsi que par l'Université de Mansourah (nord-est).

Les autorités égyptiennes annoncent régulièrement des découvertes archéologiques. En 2018, une équipe de scientifiques avait découvert le premier squelette de dinosaure en Afrique datant de plus de 75 millions d'années.

L'Égypte va construire un terminal céréalier; le Kenya va exporter ses avocats vers la Corée du Sud

L'Égypte va construire un terminal céréalier; le Kenya va exporter ses avocats vers la Corée du Sud
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:33 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG