Liens d'accessibilité

Au moins deux morts dans une bousculade dans un stade sud-africain


Des supporters en liesse lors d’un match entre Orlando Pirates et Kaizer Chiefs à Soweto, Afrique du Sud, 20 février 2010.

Kaizer Chiefs et Orlando Pirates, deux clubs les plus populaires d’Afrique du Sud, s’affrontaient lors que la bousculade s’est produite.

Au moins deux personnes ont été tuées dans une bousculade samedi dans le stade sud-africain de Soweto, qui avait accueilli la finale de la Coupe du monde de 2010, lors d'un match de football entre les équipes les plus populaires du pays, ont annoncé la police et des responsables.

La bousculade a eu lieu à Soweto, au sud de Johannesburg, au cours d'un match d'avant-saison entre les équipes Kaizer Chiefs et Orlando Pirates, le derby de Soweto.

"Je peux confirmer la mort de deux personnes", a déclaré à l'AFP Lorraine Van Emmerik, porte-parole de la police.

Plusieurs personnes ont été blessées "quand une masse en mouvement de gens était en train d'essayer d'entrer dans le stade", a-t-elle ajouté sans pouvoir préciser de bilan des blessés.

Dans un communiqué cité par le site de football KickOff, les sponsors du match, les brasseries Carling Black Label, ont aussi confirmé le bilan de deux morts. Ils ont précisé qu'une personne avait été blessée grièvement et que 16 autres avaient été plus légèrement blessées.

Les brasseries se sont déclarées "attristées" par cette perte de vie humaine provoquée par la bousculade, elle-même causée par "un certain nombre de personnes qui ont essayé de pousser pour passer les accès au stade".

Les billets du match avaient été tous vendus deux semaines avant la date du match.

Certains médias locaux rapportent que des faux billets pour le match avaient été mis en vente.

"Cet accident est vraiment malheureux parce que des mesures de sécurité robustes avaient été mises en place", ajoutent les brasseries dans leur communiqué.

Des responsables cités par les radio-télévisions publiques et privées précisent que la bousculade est intervenue à l'extérieur d'une entrée du stade FNB, où a eu lieu la finale de la Coupe du monde de 2010.

Les services de secours n'étaient pas joignables dans l'immédiat. Mais Michael Sun, conseiller municipal de Johannesburg et responsable de la sécurité, a confirmé le bilan dans un tweet.

"Rapport sur la situation au stade FNB: bousculade avec de nombreux blessés, deux morts confirmés", a-t-il écrit.

Le match a cependant eu lieu en dépit de la tragédie au stade, qui peut accueillir 94.000 spectateurs, et a été remporté par les Kaizer Chiefs un but à zéro.

Les deux équipes viennent du township de Soweto.

Les deux autres pires catastrophes liées au football dans le pays avaient impliqué les mêmes équipes en 2001 (43 morts) et en 1991 (42 morts).

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG