Liens d'accessibilité

Au moins 4 morts dans l'explosion d'une bombe artisanale au Kenya


Les éléments de service de sécurité se tiennent sur le lieu où un policier a été tué, à Garissa, dans l’est du Kenya, 24 mai 2017.

Trois des victimes travaillaient pour une ONG appelée Adeso. L'explosion de la bombe artisanale s'est produite sur une route dans l'est du Kenya où une série d'attentats de ce type ont récemment eu lieu, a annoncé un responsable local.

Au moins quatre personnes, dont trois travaillant pour une ONG, ont été tuées mardi lorsque leur véhicule a déclenché l'explosion d'une bombe artisanale sur une route dans l'est du Kenya, qui a subi récemment une série d'attentats de ce type, a annoncé un responsable des autorités locales.

"Il y a quatre personnes tuées dans cet événement qui a eu lieu entre Dadaab et Doble," dans la région frontalière de la Somalie, a précisé le commissaire régional, Mohamud Saleh.

Trois des personnes décédées travaillaient pour une ONG appelée Adeso, fondée par un militant somalien et qui reçoit de l'aide des Etats-Unis et de l'Union européenne pour son travail dans la Corne de l'Afrique, selon son site internet.

L'attentat a eu lieu près de la ville de Dadaab, qui abrite l'un des plus grands camps de réfugiés du monde.

Une vague d'attentats à l'aide d'engins artisanaux placés le long des routes, revendiqués pour la plupart par les shebab somaliens, affiliés à Al-Qaïda, a fait plus de 20 morts en un peu plus de deux semaines parmi les policiers dans la région frontalière de la Somalie.

L'inspecteur général de la police, Joseph Boinnet, avait averti récemment que de telles attaques étaient probables pendant le mois sacré du ramadan.

Les shebab ont commencé à s'en prendre au Kenya depuis l'intervention des soldats de Nairobi en Somalie en 2011 dans le cadre de la force de l'Union africaine qui y combat le groupe islamiste.

Les attentats les plus meurtriers ont été l'attaque d'un centre commercial de Nairobi en 2013 qui fit 67 morts et, deux ans plus tard, celle de l'université de Garissa où 148 personnes ont été tuées.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG