Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Au moins 10 réservistes tués dans dans l'accident d'un bus bondé en Tanzanie


Soldats tanzaniens aux obsèques de Casques Bleus à Dar es-Salaam le 14 décembre 2017.

Au moins 10 réservistes de l'armée tanzanienne ont été tués jeudi lorsque leur bus, qui transportait un nombre de passagers plus de deux fois supérieur à sa capacité, s'est renversé, indiquent des sources de la présidence, de la police et un témoin.

Loué par l'armée pour transporter 210 réservistes qui se rendaient à une formation, le véhicule s'est renversé à Igodima, dans la région de Mbeya (sud), a indiqué le commandant local de la police, Mussa Taibu, imputant l'accident à un excès de vitesse et à la vétusté du bus.

"Nous déplorons pour le moment 10 morts sur les 210 (réservistes, ndlr) qui étaient à bord, les 200 autres ont été blessés", a déclaré à la presse le commandant, devant la carcasse du véhicule. "Vous le voyez, c'est vraiment un bus en mauvais état, qui n'aurait pas dû être loué".

>> Lire aussi : Indignation en Tanzanie après un accouchement dans un commissariat

Dans un communiqué, le président tanzanien John Magufuli a déclaré avoir appris "avec une profonde tristesse la nouvelle de l'accident d'un bus de transport de passagers qui a causé la mort de onze éléments" de la force de réserve, d'"un militaire des forces de défense du peuple tanzanien et du chauffeur", soit 13 morts au total.

Quant au nombre de blessés, le président en a évoqué 25.

Un habitant de la région ayant vu la carcasse a déclaré à l'AFP, sous couvert de l'anonymat, que le bus était "très vieux". "S'agissant de la capacité, c'est le type de bus que l'on voit souvent sur les routes tanzaniennes, d'une capacité de transport de 80 à 85 personnes".

Avec AFP

XS
SM
MD
LG