Liens d'accessibilité

Au moins 10 morts après le passage de l'ouragan Irma à Cuba

  • VOA Afrique

Une femme et son enfant se protège du vent dans une couverture, à Caibarien, Cuba, le 8 septembre 2017.

Le passage d'Irma à Cuba a fait au moins 10 morts à La Havane et dans trois autres provinces de l'île, faisant de cet ouragan le plus meurtrier depuis 12 ans, ont annoncé les autorités lundi.

"Après le passage du dangereux ouragan Irma sur le territoire national, on signale pour le moment la perte regrettable de dix vies humaines, dans les provinces de La Havane, Matanzas, Camagüey et Ciego de Avila", écrit la défense civile dans un communiqué.

Les victimes sont âgées de 27 à 89 ans, selon le site internet proche des autorités Cubadebate, qui a diffusé l'information.

Dans la capitale, un homme de 71 ans a été électrocuté par un câble cassé alors qu'il tentait de retirer son antenne TV. Un autre de 77 ans a été tué par un poteau électrique arraché par le vent.

Dans le centre-ville Havane, un balcon au quatrième étage d'un bâtiment en mauvais état a été arraché par le vent et s'est écrasé sur un autobus, tuant deux passagères de 27 ans.

Egalement dans le centre de la capitale, deux hommes de 54 et 51 ans ont été tués lorsque le toit de leur maison s'est effondré, et une femme de 89 a été retrouvée morte flottant dans l'eau à son domicile inondé près du Malecon, l'emblématique boulevard de bord de mer havanais.

Dans son bilan, la défense civile rappelle que certaines des victimes n'ont "pas observé les consignes" en "refusant d'être évacuées".

Avant de filer samedi soir vers la Floride, Irma et ses rafales de près de 250 km/h ont provoqué des inondations jusque dans La Havane et de nombreuses destructions dans le centre et l'est de l'île, selon les autorités cubaines.

Le courant demeurait coupé lundi dans la majeure partie du pays, et les autorités commençaient à recenser les nombreuses destructions, notamment dans les secteurs agricole et touristique. Il s'agit de l'ouragan le plus meurtrier à avoir balayé Cuba depuis Dennis, en 2005 (17 morts).

Dans un message adressé lundi à la population, le président Raul Castro, a écrit que des mesures étaient "prises pour qu'aucune famille cubaine ne soit abandonnée à son propre sort" et que les employés de l'Etat "devaient effacer au plus vite les séquelles de ce phénomène destructeur", qualifiant cette tâche d'"immense".

Irma, rétrogradé en tempête tropicale par les météorologues américains, a également fait des morts en Floride, où il s'est abattu dimanche, avec au moins trois personnes tuées dans des accidents de voiture manifestement dus aux vents et aux pluies intenses.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG