Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Au moins 8 assaillants et 8 militaires burkinabè tués dans l'attaque de Ouagadougou


Des militaires se protègent alors que de la fumée s’échappe de l'Institut français de Ouagadougou, Burkina Faso, le 2 mars 2018

Des tirs et des explosions ont eu lieu ce vendredi à Ouagadougou tout près de certaines institutions. Une intervention militaire a eu lieu pour maîtriser tous les assaillants. Le gouvernement burkinabè évoque la piste jihadiste.

Des hélicoptères volent près de l'ambassade de France à Ouagadougou(vidéo)
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:36 0:00

Une intervention des forces spéciales a eu lieu. Huit assaillants ont été neutralisés dans l'attaque de l'état-major général des armées à Ouagadougou et à l'ambassade de France.

>> Lire aussi : Réouverture du bar Cappuccino, 17 mois après les attentats au Burkina

Ces attaques ont fait au moins 8 morts parmi les "forces de défense et de sécurité" burkinabè, selon la télévision publique, citant le Service d'information du gouvernement.

"Un certain nombre de gendarmes et militaires en faction" devant l'état-major ont été blessés lors de cette attaque à "relent terroriste très fort", avait dit émis Fulgance Dandjinou auparavant.

"La situation est sous contrôle" à l'ambassade de France et à l'Institut français de Ouagadougou affirme l'entourage du ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian.

Aucun ressortissant français n'a été tué ou blessé dans l'attaque qui a visé vendredi l'ambassade de France à Ouagadougou, affirme l'AFP de source diplomatique française.

Pour l’instant, les assaillants ne sont pas encore identifiés. La gendarmerie demande à la population d'éviter le centre-ville.

Moussa Faki Mahamat, président de la commission de l'Union africaine "condamne fermement ces attaques qui sont une nouvelle illustration du fléau du terrorisme dans le Sahel"

Même condamnation d'Emmanuel Macon qui exprime son "entière solidarité" et transmet "ses pensées pour le peuple burkinabè et remercie les forces de sécurité burkinabè qui sont intervenues très rapidement, ont permis (…) de mettre fin à ces attaques. Il adresse ses condoléances sincères aux familles et aux proches des victimes parmi les forces de sécurité."

Le président français affirme que "ces attaques qui illustrent une fois encore la menace pesant sur l’ensemble du Sahel. Il réaffirme sa détermination et le plein engagement de la France, aux côtés de ses partenaires du G5 Sahel, dans la lutte contre les mouvements terroristes. "

L'ambassadeur US à Ouagadougou, Andrew Young, affirme que "les Etats-Unis se tiennent aux côtés du peuple burkinabè dans sa lutte contre le terrorisme et l'extrémisme. Nous continuerons à soutenir ce pays partenaire pour mettre fin à cette menace commune et mortelle. "

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG