Liens d'accessibilité

Attaque contre une gendarmerie en Côte d'Ivoire


Des soldats de la garde présidentielle ont pris position au centre d’Abidjan, Côte d’Ivoire, 12 mai 2017.

La gendarmerie de la localité ivoirienne de Fresco, ville côtière située à une centaine de km à l'ouest d'Abidjan (sud), a été attaquée par des hommes armés dans la nuit de vendredi à samedi sans faire de victimes, selon des habitants.

"Huit hommes habillés en tenues militaires et lourdement armés ont séquestré les gendarmes et pris des armes et un véhicule" a raconté un habitant, joint au téléphone depuis Abidjan par l'AFP .

Ces assaillants non identifiés ont ensuite "attaqué la trésorerie et deux banques locales", a précisé la même source.

Un "renfort militaire" venu de la ville voisine de Sassandra effectue actuellement des patrouilles dans la localité qui "s'est réveillée dans la stupeur", a expliqué un autre habitant, soulignant que le "calme est revenu".

Un officier de gendarmerie ayant requis l'anonymat a "confirmé l'attaque" qui intervient une semaine après celle d'Azaguié (sud-est) avec le même mode opératoire. Il y a une dizaine de jours, l'école de police du quartier Cocody à Abidjan avait été attaquée, faisant un mort parmi les forces de l'ordre.

Mardi, la police avait annoncé l'arrestation de cinq hommes dont trois militaires dans le cadre de l'attaque de l'école de police.

Ces incidents sont intervenus alors que le gouvernement ivoirien a mobilisé plus de 10.000 hommes pour assurer la sécurité des 8èmes jeux de la Francophonie, qui ont débuté le 21 juillet et doivent s'achever dimanche dans la capitale économique ivoirienne Abidjan.

Principale économie de l'Afrique de l'Ouest après le Nigeria, la Côte d'Ivoire accueille, avec ces jeux de la Francophonie, son premier grand événement international après une décennie de troubles politico-militaires (2002-2011), et entend faire de cet évènement, programmé jusqu'au 30 juillet, une vitrine de son attractivité retrouvée.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG