Liens d'accessibilité

Saisie record de trois tonnes d'écailles de pangolin en Côte d'Ivoire


Un homme porte un pangolin en Malasie, 1er mars 2013.

Une saisie de trois tonnes d'écailles de pangolin a été réalisée en Côte d'Ivoire, la plus importante jamais enregistrée dans ce pays.

Huit trafiquants ont été arrêtés dans la nuit de mardi à mercredi alors qu'ils s'apprêtaient à vendre leur cargaison, probablement à destination de l'Asie, a déclaré le capitaine Thimotée Gnahore, de l'Unité de lutte contre la criminalité transnationale organisée (UCT), lors d'une conférence de presse à Abidjan.

Trois tonnes d'écailles représentent 4.000 pangolins, un petit mammifère qui vit en Afrique et en Asie, selon Adama Kamagate, de l'organisation de défense de la nature Eagle, qui a aidé l'UCT et les agents des Eaux et Forêts dans l'opération.

La valeur marchande de la cargaison illégale est estimée à 45 millions de francs CFA (près de 70.000 euros) sur le marché ivoirien, selon le capitaine Gnahore. Mais sa valeur sur le marché asiatique pourrait être cent fois plus élevée, si l'on se réfère aux dernières saisies importantes effectuées en Malaisie et en Thailande.

Unique mammifère recouvert d'écaille, le pangolin est devenu un des animaux le plus victime de trafic dans le monde ces dernières années.

Ses écailles sont parées de nombreuses vertus curatives par la médecine traditionnelle asiatique, bien qu'elles ne soient guère plus que de la simple kératine, comme les ongles humains.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG