Liens d'accessibilité

Attaque à Hambourg : ce que l'on sait


Des policiers ramassent les pièces à conviction trouvées au lieu de l’attentat au supermarché à Hambourg, Allemagne, 28 juillet 2017.

Un demandeur d'asile débouté, palestinien né aux Emirats arabes unis, a tué une personne au couteau et en a blessé six autres vendredi à Hambourg en Allemagne.

Le maire de la ville parle d'"attentat" et la police a indiqué que l'homme était connu comme islamiste. Mais ses motivations exactes restent confuses car il était aussi instable psychologiquement. Voici ce que l'on sait sur cet acte et les zones d'ombre qui demeurent.

- Irruption dans un supermarché -

Il est 15H10 (13H10 GMT) dans le quartier populaire et commerçant de Barmbek, dans le nord de la ville portuaire. Les habitants profitent en terrasse du soleil qui a fait une brève apparition après plusieurs jours de pluie ou font leur course. Un homme descend d'un bus et entre dans un supermarché de la chaîne Edeka. Il prend un couteau de cuisine avec une lame de 20 centimètres dans un rayon, le sort de son étui en plastique et se rue sur un Allemand de 50 ans pour le poignarder mortellement. L'assaillant frappe deux autres personnes dans le magasin avant d'en sortir. Dans la rue, il s'en prendra à quatre autres passants, dont deux à vélo, semblant viser au hasard. Au total, le nombre de blessés est de six, cinq hommes âgés de 19 à 64 ans et une femme de 50 ans.

- Demandeur d'asile débouté -

Qui est-il ? Un Palestinien de 26 ans né aux Emirats, arrivé en Allemagne en mars 2015 en provenance de Norvège, et qui était en instance d'expulsion suite au rejet de sa demande d'asile. Il aurait déjà dû être reconduit à la frontière mais la procédure avait pris du retard car l'homme ne disposait pas de papiers d'identité en règle. Une situation comparable à celle du Tunisien Anis Amiri, responsable de l'attentat au camion-bélier sur un marché de Noël à Berlin en décembre (12 morts). Parlant très bien l'anglais, le norvégien et le suédois, il vivait dans un centre de migrants de Hambourg.

- Piste islamiste? -

Les autorités allemandes ont révélé qu'elles l'avaient classé comme islamiste dans leurs dossiers, suite à des signes de radicalisation religieuse récents, confirmés par plusieurs résidents de son foyer. Il portait des habits traditionnels musulmans, lisait des sourates du Coran à haute voix dans son foyer. La police reconnaît que l'islamisme a pu jouer un rôle dans la tuerie mais elle souligne qu'il était aussi psychologiquement "instable" et qu'il est difficile à ce stade de dire quel a été l'élément déclencheur. Le maire de Hambourg Olaf Scholz a dénoncé un "attentat odieux" commis par un homme ayant cherché refuge en Allemagne puis "détourné sa haine" contre le pays qui l'accueillait. Plusieurs témoins ont indiqué que l'assaillant avait crié "Allah Akbar" ("Dieu est le plus grand") sur son passage. Une chose est sûre selon la police, il a agi seul.

- Maîtrisé par des passants -

Ce sont des passants qui ont finalement stoppé l'agresseur. Plusieurs d'entre eux l'ont pris en chasse lorsqu'il est sorti en courant du supermarché couteau à la main. Une vidéo amateur montre comment ils l'entourent au beau milieu d'une rue et lui jettent des chaises, tandis que l'assaillant fait face en criant et en agitant son couteau. Il sera finalement frappé un peu plus loin d'un coup de barre de fer par un riverain, selon le Spiegel, et immobilisé au sol avant que la police ne l'arrête.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG