Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Au moins treize morts dans un attentat dans le sud de l'Afghanistan


Un homme transporte un petit garçon blessé, après un attentat à la voiture piégée devant un stade de Lashkar Gah, capitale de la province du Helmand, le 23 mars 2018.

Un attentat a fait au moins 13 morts et 45 blessés vendredi à Lashkar Gah dans le sud-ouest de l'Afghanistan, a annoncé le porte-parole du gouverneur de la province du Helmand, Omar Zwak.

"Une voiture piégée a explosé à l'entrée d'un stade", a expliqué à l'AFP un porte-parole de la police de cette province particulièrement agitée du pays, Salam Afghan, qui a avancé pour sa part un bilan d'au moins 10 morts et 35 blessés.


L'explosion qui a secoué la ville de Lashkar Gah, située à 600 km au sud-ouest de Kaboul, dans une région largement contrôlée par les talibans, s'est produite alors que les spectateurs quittaient le stade à l'issue d'une rencontre de lutte, a précisé la police.

Une ONG italienne active dans la région, Emergency, a pour sa part fait état de quatre morts et 35 blessés.

>> Lire aussi : Onze policiers tués par les talibans en Afghanistan

"Depuis notre centre chirurgical dans cette ville, nous avons entendu une forte explosion", a écrit Emergency dans un tweet. "35 blessés déjà transférés dans notre hôpital, 4 autres étaient morts à leur arrivée", a précisé l'ONG.

"Il s'agit d'un attentat suicide. L'auteur avait été repéré par la police alors qu'il essayait de pénétrer dans le stade, mais il a réussi à faire exploser son véhicule piégé", a expliqué M. Zwak.

Selon des témoins, l'événement festif visé faisait partie de la célébration de Norouz, le nouvel an persan, jugé anti-islamique par certains.

"Quatre membres de ma famille ont été tués en martyrs et trois autres sont blessés", a témoigné à l'AFP sur son lit d'hôpital, en pleurs, Anga Mohammad, 25 ans.


Le président afghan Ashraf Ghani a condamné cette attaque commise contre des "gens innocents", selon un communiqué.

La province de Helmand est largement contrôlée par par les Talibans.

Mercredi à Kaboul, un autre attentat suicide, revendiqué par la branche locale du groupe Etat islamique, avait fait 33 morts et 65 blessés, lors d'une autre célébration de Norouz, selon un nouveau bilan du ministère de la santé.

Il s'agissait du cinquième attentat en quelques semaines dans la capitale afghane.

L'explosion de vendredi à Lashkar Gah n'a pas été revendiquée dans l'immédiat.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG