Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Sénégal

Affrontements à Dakar: tout est parti d'un changement d'itinéraire

Les jeunes chez Barthélémy Dias après sa libération, à Dakar, le 10 novembre 2021. (VOA/Seydina Aba Gueye)

A Dakar, le renvoi du procès de l’opposant et candidat à la mairie de Dakar Barthélemy Dias n’a pas suffi pour éviter un affrontement entre militants et forces de l’ordre. Plusieurs arrestations ont eu lieu parmi les leaders de l’opposition.

En route pour le tribunal de Dakar, le cortège de Barthélémy Dias accompagné de Ousmane Sonko, est dévié au niveau du quatier Point E. Les forces de l’ordre leur indiquent qu’ils ne peuvent pas passer par l’université de Dakar pour éviter des troubles à l’ordre public.

Ousmane Sonko s’exprime en premier et soutient qu’on n’a "pas notifié de renvoi" du procès à Barthélémy Dias et que ce dernier était donc en droit de rejoindre le tribunal par la voie qu’il veut. De son côté, le principal concerné demande aux gendarmes de l’escorter mais le commandant lui conseille de passer par une autre route pour aller "vers le tribunal".

Malgré la ténacité des deux leaders, les gendarmes dressent un barrage et opposent un refus catégorique.

Barthélémy Dias demande aux forces de l’ordre de savoir raison garder. Ces dernières répondent par une salve de grenades lacrymogènes. Les leaders de l’opposition sont ainsi pris en tenaille entre les éléments de la Police et ceux de la gendarmerie.

Dispersés de force, les militants crient leur ras-le-bol face à cette situation.

"Ils n'ont pas le droit de lui imposer la voie à prendre pour aller au tribunal. La jeunesse sénégalaise est déterminée et elle fera face à cette injustice. Macky Sall en 2009 quand il a été convoqué au tribunal, il avait publiquement fait savoir qu'il allait emprunter l'itinéraire de son choix", s’emporte un quadragénaire.

Suite à ces échauffourées, Barthélémy Dias, Ousmane Sonko et Malick Gackou ont été arrêtés par les éléments de la Brigade d’Intervention Polyvalente (BIP) de la Police Nationale.

Une nouvelle qui a entraîné des débuts de manifestations dans la capitale où l'autoroute VDN, l’une des voies les plus empruntées, a été barrée. Finalement, les leaders de l’opposition ont été libérés vers 18 heures, heure de Dakar.

Toutes les actualités

Maroc, Gabon, Sénégal et Guinée se qualifient, le Ghana éliminé par les Comores

Maroc, Gabon, Sénégal et Guinée se qualifient, le Ghana éliminé par les Comores
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:05:06 0:00

Les sanctions contre le Mali se répercutent sur le port de Dakar

Les sanctions contre le Mali se répercutent sur le port de Dakar
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:17 0:00

Les douaniers sénégalais saisissent trois conteneurs de munitions sur un bateau

Des pêcheurs débarquent leur bateau sur la plage près de la ville côtière de Joal-Fadiouth, au Sénégal, le 10 avril 2018.

Les douanes sénégalaises ont annoncé avoir arraisonné un cargo battant pavillon du Guyana avec trois conteneurs remplis de munitions de guerre d'une valeur estimée à 4,5 millions d'euros, dans un communiqué obtenu mardi par l'AFP.

Aucune information n'a été fournie par les douanes, interrogées par l'AFP à la suite de cette saisie exceptionnelle dans le port de Dakar, sur la provenance et la destination possibles de ces munitions.

L'Eolika avait fait halte début décembre à La Spezia (nord de l'Italie) et mi-décembre à Las Palmas (Canaries, Espagne), dit le site spécialisé vesselfinder. Il était en Grèce et en Turquie en octobre et novembre, dit un autre site, vesseltracker.

Le bateau, décrit par les sites spécialisés comme un cargo de 80 m de long, faisait escale à Dakar pour, disait-il, se ravitailler, indiquent les douanes dans leur communiqué.

"Alertés par l’absence de documents fiables de navigation et de transport maritime mais surtout par les incohérences des déclarations du capitaine du navire", les douanes "ont décidé de procéder à la fouille et au contrôle de la cargaison", disent-elles, sans préciser la date de l'opération.

"L'opération a permis la découverte de trois conteneurs remplis de divers types de munitions", disent-elles, estimant leur valeur sur le marché local à plus de trois milliards de francs CFA.

Les membres de l'équipage sont en cours d'interrogatoire, disent-elles.

Le communiqué ne précise pas leur nationalité. La presse locale les décrit comme des Ukrainiens, une information que les douanes n'ont ni confirmées à l'AFP ni infirmées.

Dakar est un important port d'Afrique de l'Ouest sur l'Atlantique, sur diverses routes de trafic entre l'Afrique et l'Europe, mais aussi entre l'Afrique et les Amériques.

La marine sénégalaise avait saisi fin octobre 2019 au large de Dakar plus d'une tonne de cocaïne en provenance présumée d'Amérique latine et à destination de l'Espagne. Les forces sénégalaises avaient mis la main sur huit tonnes de haschich en juin 2021 après l'arraisonnement au large du Sénégal, d'un navire avec trois membres d'équipage turcs.

Journée décisive mardi pour les groupes B et C

Journée décisive mardi pour les groupes B et C
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:05:26 0:00

Les Dakarois boudent l'interdiction des moto-taxis

Les Dakarois boudent l'interdiction des moto-taxis
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:22 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG