Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Deux cas suspects de la fièvre de Marburg, similaire à Ebola, détectés au Ghana


Le virus de Marburg est une fièvre hémorragique presque aussi mortelle qu'Ebola.

Deux cas suspects de virus de Marburg, une fièvre hémorragique presque aussi mortelle qu'Ebola, ont été détectés au Ghana, ont annoncé vendredi les autorités sanitaires de ce pays.

Les conclusions préliminaires sur les prélèvements sanguins de deux personnes réalisés dans la région d'Ashanti (sud) suggèrent le virus de Marburg, et les échantillons ont été envoyés à l'Institut Pasteur de Dakar pour confirmation, indique le service national de santé dans un communiqué.

"Aucun nouveau cas n'a été signalé depuis que ces prélèvements ont été réalisés il y a deux semaines", ajoute le communiqué, précisant que 34 personnes ayant été en contact avec les deux cas suspects avaient été mises en quarantaine.

Une manifestation contre la vie chère tourne à la violence à Accra
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:53 0:00

En cas de confirmation par l’Institut Pasteur, il s'agirait des premiers cas de virus de Marburg détectés au Ghana, a indiqué de son côté l'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui dit préparer une réponse à une "possible épidémie".

L'OMS avait annoncé en septembre 2021 la fin du premier épisode du virus de Marburg en Afrique de l'Ouest, 42 jours après l'identification d'un cas unique en Guinée.

Il n'existe aucun vaccin ou traitement antiviral approuvé pour traiter le virus de Marburg, mais la réhydratation par voie orale ou intraveineuse et le traitement des symptômes spécifiques améliorent les chances de survie.

XS
SM
MD
LG