Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Crimes/enquêtes

Dix morts lors d'une tentative de braquage de convoyeurs de fonds en Afrique du Sud

Des forces de l'ordre se déploient lors d'une manifestation à Hillbrow, Johannesburg, Afrique du Sud, le 19 février 2022. (Photo : VOA/ Thuso Khumalo)

La police sud-africaine a annoncé avoir tué lundi dix suspects et eu cinq de ses hommes blessés lors d'une tentative de braquage d'un transporteur de fonds à Johannesburg, l'une des fusillades les plus sanglantes de ces dernières années dans le pays.

Informée par un "tuyau", la police a déployé ses forces, dont un hélicoptère, pour tenter d'empêcher l'attaque prévue à Rosettenville, un quartier du sud de Johannesburg, selon le ministre de la Police, Bheki Cele.

Ce dernier a fait état de huit suspects tués, avant qu'une porte-parole de la police, Grace Landa, ne relève le bilan à dix morts côtés suspects, et cinq policiers blessés.

Les suspects venus attaquer un véhicule transportant des fonds ont ouvert le feu sur l'hélicoptère, blessant l'un des pilotes, a expliqué M. Cele. La police a alors répliqué, et d'autres de ses hommes ont été blessés dans les échanges de tirs.

"Ils ont tiré sur l'hélicoptère avant qu'on ait fait quoi que ce soit contre eux. Ils ont tiré sur le pilote", a assuré M. Cele à la presse, venue sur les lieux.

Selon lui, un gang de près de 25 hommes armés venus de la province du KwaZulu-Natal (sud-ouest) mais aussi du Zimbabwe et du Botswana voisins est impliqué dans cette tentative.

Outre les huit morts, huit suspects ont été arrêtés et les autres sont en fuite, a-t-il ajouté.

Les tentatives de braquage de transporteurs de fonds sont fréquentes en Afrique du Sud, où le niveau de crime est très élevé.

La police ainsi indiqué la semaine dernière y avoir recensé 60 braquages de convoyeurs de fonds entre octobre et décembre 2021, un chiffre en légère baisse par rapport à la même période de 2020.

Toutes les actualités

Trois pompiers marocains meurent dans un feu de forêt présumé criminel

Un pompier combat un incendie de forêt près de Ksar el-Kebir dans la région marocaine de Larache, le 15 juillet 2022.

Trois pompiers ont trouvé la mort et deux autres ont été grièvement blessés lundi lors d'un incendie dans une forêt du nord du Maroc qui, selon une enquête préliminaire, est d'origine humaine, ont indiqué mardi à l'AFP les autorités locales.

Les cinq pompiers se trouvaient à bord de leur véhicule qui a chuté dans un ravin alors qu'ils luttaient contre les flammes, ont-elles ajouté. Les blessés ont été hospitalisés à Tanger.

Quatre hommes soupçonnés d'avoir déclenché cet incendie ont été interpellés et remis à la police judiciaire avant d'être déférés devant la justice, ont précisé les autorités de la province de M'diq-Fnideq, près des villes de Tanger et Tétouan.

"Le ministère public (...) agira avec fermeté contre toute personne présumée impliquée dans cette affaire, ainsi que dans tout autre acte similaire visant à détruire l'espace forestier dans notre pays et affecter par conséquent l'équilibre écologique, en plus des graves dommages subis par les personnes et des biens", a averti le procureur général de Tétouan dans un communiqué mardi soir.

La production du miel au Maroc menacée par une grave sécheresse
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:26 0:00

L'incendie, qui s'est déclaré lundi soir, a provoqué jusqu'à présent la destruction d'environ 120 hectares de couvert forestier, selon les dernières estimations.

Les services anti-incendie -- au total 500 éléments de la Protection civile et trois bombardiers d'eau Canadair, effectuant 40 rotations chacun dans la journée --, s'efforçaient toujours de maîtriser le sinistre et d'empêcher qu'il ne se propage à des zones habitées.

Le mois dernier, des feux de forêt dans le nord du royaume avaient fait quatre morts.

Fin juillet, un villageois a été mis en examen pour incendie involontaire dans la province de Larache, la région la plus touchée par les incendies.

Selon le ministère de l'Agriculture, plus de 10.000 hectares ont été touchés par les feux de forêts dans plusieurs régions septentrionales du Maroc depuis le début de l'été.

À titre de comparaison, 2.782 hectares de forêt avaient été détruits par 285 incendies de janvier à septembre 2021, en particulier dans la région montagneuse du Rif (nord).

Comme le sud de l'Europe occidentale, le Maroc a été frappé par des températures caniculaires et une sécheresse hors norme provoquant un stress hydrique.

Selon un rapport de la Banque mondiale, les catastrophes naturelles (sécheresse, inondations, etc.) coûtent au Maroc, un des pays de la région du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord les plus exposés aux risques géologiques et climatiques, plus de 565 millions d'euros par an.

Les procureurs s'opposent à la publication du mémo justifiant la perquisition chez Trump

Les procureurs s'opposent à la publication du mémo justifiant la perquisition chez Trump
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:53 0:00

Sanctions américaines contre de hauts responsables libériens

Sanctions américaines contre de hauts responsables libériens
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:08 0:00

Perquisition au domicile de Trump: une dérive autoritaire, selon les républicains

Perquisition au domicile de Trump: une dérive autoritaire, selon les républicains
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:17 0:00

Benjamin Mendy présenté comme un "prédateur" à son procès pour viols 

Benjamin Mendy arrive à Chester Crown Court pour son procès pour le viol et l'agression présumés, Angleterre, le 15 août 2022.

Jugé pour viols en Angleterre, le champion du monde de football Benjamin Mendy a été présenté lundi par l'accusation comme un "prédateur" ayant abusé de victimes "vulnérables, terrifiées et isolées".

Âgé de 28 ans, le défenseur français, suspendu depuis un an par Manchester City, comparaît à Chester, dans le nord de l'Angleterre, pour huit viols, une tentative de viol et une agression sexuelle contre sept femmes.

Il nie les dix chefs d'accusation qui concernent des faits qui se seraient déroulés entre octobre 2018 et août 2021 à son domicile de Prestbury, dans le Cheshire. Il risque la prison à perpétuité.

Benjamin Mendy est jugé au côté d'un autre homme, Louis Saha Matturie -sans rapport avec l'ancien footballeur Louis Saha- poursuivi pour huit viols et quatre agressions sexuelles sur huit femmes entre juillet 2012 et août 2021. Il a également plaidé non coupable.

Après deux premières journées de procès consacrées au choix des jurés et à l'organisation des audiences, le tribunal est rentré dans le vif du sujet lundi avec le début de l'exposé de l'accusation.

"L'affaire est simple", a dit le procureur Timothy Cray aux jurés. "Ça n'a pas grand chose à voir avec le football. C'est en effet un autre chapitre d'une histoire très vieille: des hommes qui violent et agressent des femmes car ils pensent qu'ils ont le pouvoir et parce qu'ils pensent qu'ils s'en tireront sans conséquences."

Il a qualifié les deux accusés de "prédateurs prêts à commettre de graves abus sexuels" sur des victimes plus jeunes, "vulnérables, terrifiées et isolées", soulignant que le téléphone de certaines femmes avait pu être confisqué quand elles se rendaient au domicile du joueur.

D'autres victimes ont également rapporté avoir eu l'impression d'être enfermées dans des chambres, a ajouté le procureur.

- "Qui avait le pouvoir?" -

"Demandez vous", a-t-il interpellé les jurés: "qui avait le pouvoir et le contrôle dans les situations qu'ont vécues ces femmes?"

M. Cray a également mis en lumière les liens entre M. Mendy et M. Saha, jusque-là assez flous. M. Saha, ami de Mendy, était ainsi chargé de "trouver des jeunes femmes et créer des situations où elles pouvaient être violées et agressées sexuellement".

A l'époque, Mendy connait "une période de succès et jouit d'une vie de privilégié". "Les portes des restaurants et des boites de nuit lui étaient ouvertes, les gens voulaient être avec lui" et "Saha faisait partie de ce monde, en contactant les filles, en les appelant", a détaillé l'accusation.

Selon le procureur, les accusés "savaient très bien ce qu'ils étaient en train de faire" et étaient "prêts à franchir la limite" du consentement "encore et encore".

"A notre époque, plus personne ne peut ignorer que +non+ signifie +non+", a rappelé M. Cray, que vous soyez "au bar, en tenue de soirée ou au domicile d'un footballeur".

Le procès très médiatisé qui se déroule à la Crown Court de Chester, au sud-ouest de Manchester, devrait durer plus de trois mois.

Vainqueur de la Coupe du monde 2018 avec l'équipe de France, où il jouait le rôle de bon camarade à défaut d'en être un joueur-clé, Benjamin Mendy a passé plus de quatre mois, d'août 2021 à janvier 2022, en détention provisoire.

Libéré début janvier, il avait été placé sous contrôle judiciaire dans l'attente de son procès.

Formé au Havre, révélé à Marseille et passé une saison par Monaco, BenjaminMendy était devenu le défenseur le plus cher de l'histoire en 2017 quand les Citizens avaient déboursé 52 millions de livres (environ 61,4 millions d'euros au cours actuel) pour s'attacher ses services.

Voir plus

XS
SM
MD
LG