Liens d'accessibilité

L'ONU dénonce "la mort tragique" d'un humanitaire dans l'est de la RDC


L'homme a été tué alors qu'il était sur la route entre Mweso et Kichanga, dans la région du Nord-Kivu.

L'homme a été tué alors qu'il était sur la route entre Mweso et Kichanga, dans la région du Nord-Kivu.

L'ONU a dénoncé samedi "la mort tragique" d'un avocat employé par une organisation humanitaire opérant dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC).

Roger Muteba Muanyishayi, un avocat de l'organisation Heal Africa, a "perdu la vie le 6 mai après que le véhicule de son ONG" s'est retrouvé au milieu de "combats sur la route entre Mweso et Kichanga", au Nord-Kivu, a déclaré dans un communiqué Rein Paulsen, chef pour la RDC de Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha), évoquant une "mort tragique".

Il s'agit d'un deuxième cas d'humanitaires tués dans des combats dans l'est de la RDC depuis le début de l'année, selon l'ONU, qui déplore "une détérioration inquiétante de la situation sécuritaire des humanitaires", a déclaré à l'AFP Yvon Edoumou,chargé de l'information publique d'Ocha, précisant qu'étrangers et congolais y sont "ciblés indistinctement".

Trois employés du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) avaient été enlevés plus tôt cette semaine et détenus pendant quatre jours par des hommes armés non identifiés avant d'être libérés.

L'est de la RDC est déchiré depuis plus de vingt ans par des conflits armés alimentés par des différends ethniques et fonciers, la concurrence pour le contrôle des ressources minières et des rivalités entre puissances régionales.

Les attaques contre les humanitaires sont récurrentes dans cette région, où des dizaines de milices, locales et étrangères, auteurs de graves violences, s'affrontent régulièrement.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG