Liens d'accessibilité

Nouvelle attaque mortelle dans le territoire de Béni


Des militaires des Forces armées de la RDC déployés dans la région de Beni où les rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF) perpètrent régulièrement des attaques à l'arme blanche, tuant des civils, à Béni, Nord-Kivu, RDC, 6 juin 2016. (VOA/Charly Kasereka)

Des militaires des Forces armées de la RDC déployés dans la région de Beni où les rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF) perpètrent régulièrement des attaques à l'arme blanche, tuant des civils, à Béni, Nord-Kivu, RDC, 6 juin 2016. (VOA/Charly Kasereka)

Les habitants ont fui les villages de Biane et Tingwe, dans la région de Beni, après une énième attaque à l’arme blanche attribuée aux rebelles islamistes ougandais des ADF, rapporte le correspondant de VOA Afrique.

Le bilan de cette attaque perpétrée dans la nuit de jeudi à vendredi varie selon les sources.

Un rescapé qui a eu la vie sauve pour avoir échappé de justesse soutient avoir vu au moins 4 morts. Mais d’autres parlent de 10.

Cette attaque a provoqué la fuite des habitants de la cité d’Erengeti, attaquée elle aussi deux jours plus tôt.

La énième tuerie intervient alors que l’armée congolaise et celle de la mission onusienne en RDC, ont rassuré avoir un dispositif sécuritaire commun pour contrecarré tout autre les opérations des islamistes de ADF.

La société civile demande, quant à elle, des actions concrètes sur le terrain après le carnage de 17 personnes à Erengeti.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG