Liens d'accessibilité

Charlie Hebdo : La France "a fait face" mais "n'en n'a pas fini avec les menaces" selon Hollande


François Hollande

François Hollande

48 heures après l'attaque contre le journal satirique, les suspects ont été abattus.

La France "a fait face" mais "n'en n'a pas fini avec les menaces dont elle est la cible", a déclaré le président français François Hollande dans une allocution solennelle à l'issue de trois jours de terreur et d'attaques qui ont fait 17 morts et 20 blessés dans le pays.

"La France, même si elle est consciente d'avoir fait face, même si elle sait qu'elle peut disposer avec les forces de sécurité d'hommes et de femmes capables de courage et de bravoure, n'en a pas terminé avec les menaces dont elle est la cible. Je vais vous appeler à la vigilance, à l'unité et à la mobilisation", a affirmé le président français.

Le président français François Hollande a dénoncé à la télévision l'"acte antisémite effroyable" commis dans un supermarché casher à Paris où s'était retranché l'islamiste Amedy Coulibaly et où ont péri quatre otages.

"Aujourd'hui, dans ce magasin casher, c'est bien un acte antisémite effroyable qui a été commis", a-t-il déclaré vendredi, ajoutant à propos de l'autre prise d'otage au nord de Paris que "ceux qui ont commis ces actes terroristes, ces illuminés, ces fanatiques, n'ont rien à voir avec la religion musulmane".

De nombreux leaders dans le monde ont à nouveau apporte leur soutien à la France

Le président américain Barack Obama a affiché vendredi avec force la solidarité des Etas-Unis envers la France après les fusillades commises par trois jihadistes à Paris ces derniers jours, mettant en avant les "valeurs universelles" qui lient les deux pays, comme la "liberté".

"Je veux que les Français le sachent: les Etats-Unis sont à vos côtés aujourd'hui et seront à vos côtés demain", a déclaré M. Obama lors d'un discours à Knoxville, dans le Tennessee, au lendemain d'une visite à l'ambassade de France à Washington.

Le roi Abdallah II de Jordanie a lui appelé à intensifier la lutte mondiale contre le "terrorisme" au cours d'un entretien téléphonique avec le président français François Hollande, condamnant une nouvelle fois l'attentat sanglant contre Charlie Hebdo, selon un communiqué officiel.

Au cours de cet entretien, le roi de Jordanie a "condamné l'attentat meurtrier lâche" ayant visé Charlie Hebdo mercredi, appelant "la communauté internationale à intensifier ses efforts face aux dangers du terrorisme et de l'extrémisme et à lutter de manière efficace, afin d'épargner aux peuples du monde ses dangers qui ciblent tout le monde".

XS
SM
MD
LG