Liens d'accessibilité

Qui étaient les frères Kouachi abattus lors de l’offensive de forces de sécurité françaises ?


Chérif Kouachi, à gauche, et Said Kouachi, à droite, d les images publiées par le Préfecture de Police de Paris.

Chérif Kouachi, à gauche, et Said Kouachi, à droite, d les images publiées par le Préfecture de Police de Paris.

Leur cavale s’est terminée vendredi avec la mort de deux frères Kouachi, auteurs présumés de la fusillade qui a couté la vie à plus de 12 personnes au siège de l’hebdomadaire Charlie Hebdo à Paris.

Les deux frères étaient l’objet d’une traque intense depuis 48 heures.

Ils s’étaient enfermés avec un otage dans une imprimerie, de la zone industrielle de Dammartin-en-Goële, une petite commune à 40 km au nord-est de Paris.

Leur complice qui avait pris des otages dans un supermarché, Amedy Coulibaly, a lui aussi été tué au cours d’une opération simultanée lancée par les forces de sécurité.

Elise Vincent du Journal Le Monde a retrace avec la VOA le parcours de ces trois principaux suspects.

Les deux frères sont sortis de leur cachette avec des armes et ont tiré sur les forces de l’ordre avant d’être abattus par la riposte.

L'assaut a été donné peu avant 16H00 GMT, quasi simultanément à un autre assaut des forces de police à Paris pour mettre fin à une seconde prise d'otages dans un supermarché. Plusieurs otages ont été libérés.

Les corps de cinq personnes, dont le preneur d'otages présumé Amedy Coulibaly, ont été retrouvés à l'issue de l'assaut des policiers.

Coulibaly, délinquant récidiviste apparemment lié aux frères Kouachi qui ont été eux aussi tués par les forces de l'ordre. Selon une source sécuritaire, il y a eu quatre blessés dont un dans état très grave.

XS
SM
MD
LG