Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Le ministre zimbabwéen de l'Agriculture est mort du coronavirus


Enterrement du ministre zimbabwéen Perence Shiri, décédé du Covid-19 à Harare au Zimbabwe, le 31 juillet 2020.

Le ministre zimbabwéen de l'Agriculture, Perrance Shiri, ex-commandant d'une unité de l'armée responsable de massacres au début des années 1980, décédé mercredi, est mort du coronavirus, a annoncé jeudi le quotidien gouvernemental The Herald, citant le président Emmerson Mnangagwa.

"Il est confirmé que le ministre Shiri est décédé du Covid-19", a déclaré le président zimbawéen à des personnes portant le deuil de l'ancien général, mort à l'âge de 65 ans.

Selon le journal indépendant NewsDay, son chauffeur est décédé du Covid-19 ce week-end et le ministre a été hospitalisé après avoir été exposé au virus.

Il s'agit de la personne la plus haut placée à mourir du virus dans le pays aux infrastructures sanitaires défaillantes.

Quelques 2.879 cas de nouveau coronavirus ont officiellement été recensés au Zimbabwe, dont 41 décès.

Perrance Shiri a commandé la tristement célèbre 5e brigade de l'armée qui a causé la mort, selon les historiens, de quelque 20.000 personnes lors des massacres de Gukurahundi, des opérations de répression organisées dans la région de Matabeleland (ouest) entre 1983 et 1984.

Il a ensuite dirigé l'armée de l'air et participé au coup de force qui a entraîné en 2017 la démission du président Robert Mugabe, au pouvoir pendant trente-sept ans.

Fin 2017, il a été nommé ministre de l'Agriculture par le successeur de Robert Mugabe, Emmerson Mnangagwa.

Ce dernier est soupçonné d'avoir organisé les massacres de Gukurahundi, alors qu'il était ministre de la Sécurité sous Robert Mugabe.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG