Liens d'accessibilité

Zidane père contre Zidane fils lors de la 6e journée en Espagne


Zinédine Zidane, entraîneur du Real Madrid lors d’un match de la Ligue des champions opposant leurs équipes respectives au stade national des Pays de Galles, 3 juin 2017.

Réunion de famille en Championnat d'Espagne! Zinédine Zidane, entraîneur d'un Real Madrid patraque, affronte samedi Alavés, où évolue son fils Enzo. Et leurs retrouvailles attendues doivent faire les délices de la 6e journée, entre un choc Atletico-Séville et un derby Gérone-Barcelone.

. Quand Zinédine visite Enzo

Drôle de destin pour Enzo Zidane (22 ans), qui tente de se faire un prénom malgré l'ombre écrasante de son champion du monde de père (45 ans).

A l'adolescence, pour esquiver la pression sous le maillot des équipes de jeunes du Real, le milieu offensif se faisait appeler Enzo Fernandez, du nom de sa mère. Et il rejette toute comparaison avec "ZZ": "Je suis Enzo, je suis différent, un joueur différent", soulignait-il en juillet.

Pourtant, sa carrière a épousé jusqu'à récemment la trajectoire d'entraîneur de son illustre géniteur.

L'aîné des quatre fils Zidane a évolué sous les ordres de son père avec la réserve merengue (2014-2016) puis "Zizou" l'a fait débuter avec l'équipe première en novembre 2016 lors d'un match de Coupe du Roi où Enzo avait marqué un but au stade Santiago-Bernabeu. "Un rêve" pour le jeune milieu, avec un Zinédine Zidane "content comme un père".

Samedi après-midi (14h15 GMT) à Vitoria, ces deux-là vont sans doute avoir un pincement au coeur à l'heure de s'affronter en compétition pour la première fois de leur vie.

A l'intersaison, Enzo a rejoint pour trois ans le Deportivo Alavés. Il faudra voir si le club basque, qui a raté son début de saison (0 victoire) et limogé son entraîneur, ose titulariser samedi le jeune milieu, remplaçant mercredi contre La Corogne (défaite 1-0). Il faudra aussi voir si Zinédine convoque son deuxième fils, Luca (19 ans), troisième gardien du Real...

Quant à la situation sportive, elle est délicate pour le Real Madrid: battue 1-0 mercredi par le Betis Séville, l'équipe merengue (8e, 8 pts) pointe déjà à sept longueurs du leader Barcelone (1er, 15 pts). Et "ZZ", qui a appelé ses joueurs à la "tranquillité", sait qu'il joue gros samedi.

. Quand Messi distance Ronaldo

La suspension de Cristiano Ronaldo pour les quatre premières journées de cette Liga a offert un sacré avantage à Lionel Messi dans la course au titre de "pichichi" (meilleur buteur).

L'attaquant argentin compte déjà 9 buts en cinq matches, dont un quadruplé devant Eibar mardi (6-1). Soit le meilleur démarrage de sa carrière en Liga!

"Il répète tout cela avec constance", s'est réjoui son entraîneur Ernesto Valverde. "Et récidiver, c'est le plus difficile. C'est parce qu'il aime le football et qu'il prend du plaisir."

L'excellente forme de Messi est un soulagement pour le Barça, auteur de cinq victoires en cinq journées malgré la perte de Neymar et la blessure d'Ousmane Dembélé, successeur annoncé du Brésilien et indisponible jusqu'à 2018.

Samedi soir (18h45 GMT), le club blaugrana va tenter de poursuivre ce sans-faute avec une affiche inédite en Liga: le derby contre le promu Gérone, propriété du club anglais de Manchester City.

Ce duel de voisinage est d'autant plus symbolique qu'il intervient dans un contexte troublé en Catalogne, où le gouvernement régional souhaite organiser un référendum d'autodétermination interdit par la justice espagnole. Le FC Barcelone et le Gérone FC ont d'ailleurs chacun pris cette semaine position en faveur du "droit à décider" des Catalans.

. Quand Séville menace l'Atletico

Avec l'entraîneur argentin Eduardo Berizzo, le nouveau Séville commence à prendre forme: quatre victoires et un nul lors des cinq premières journées et une place de dauphin du Barça avec 13 pts.

C'est une équipe en pleine confiance qui rend visite samedi (11h00 GMT) à l'Atletico Madrid (3e, 11 pts) pour un duel d'ambitieux dans le nouveau stade Wanda Metropolitano.

Le Français Antoine Griezmann, premier buteur de l'histoire de l'enceinte le week-end dernier, s'annonce comme la principale arme de l'"Atleti"... en attendant le retour très attendu de Diego Costa (Chelsea), qui doit rejouer avec le club madrilène en janvier.

Le programme (heures GMT):

Samedi:

(11h00) Atletico Madrid - Séville FC

(14h15) Alavés - Real Madrid

(16h30) Malaga - Athletic Bilbao

(18h45) Gérone - FC Barcelone

Dimanche:

(10h00) Espanyol Barcelone - Deportivo La Corogne

(14h15) Getafe - Villarreal

(16h30) Eibar - Celta Vigo

Las Palmas - Leganés

(18h45) Real Sociedad - Valence

Lundi:

(19h00) Betis Séville - Levante

Classement: Pts J G N P bp bc dif

1. FC Barcelone 15 5 5 0 0 17 2 15

2. FC Séville 13 5 4 1 0 7 1 6

3. Atletico Madrid 11 5 3 2 0 10 4 6

4. Valence CF 9 5 2 3 0 9 3 6

5. Levante 9 5 2 3 0 8 4 4

6. Real Sociedad 9 5 3 0 2 11 10 1

7. Betis Séville 9 5 3 0 2 6 7 -1

8. Real Madrid 8 5 2 2 1 9 5 4

9. Villarreal 7 5 2 1 2 6 5 1

10. Athletic Bilbao 7 5 2 1 2 4 3 1

11. Leganés 7 5 2 1 2 3 3 0

12. Las Palmas 6 5 2 0 3 5 8 -3

13. Eibar 6 5 2 0 3 3 10 -7

14. Getafe 5 5 1 2 2 4 5 -1

15. Gérone 5 5 1 2 2 3 5 -2

16. Espanyol Barcelone 5 5 1 2 2 3 8 -5

17. Celta Vigo 4 5 1 1 3 6 8 -2

18. Deportivo La Corogne 4 5 1 1 3 6 11 -5

19. Alavés 0 5 0 0 5 0 8 -8

20. Malaga 0 5 0 0 5 1 11 -10

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG