Liens d'accessibilité

Heurts entre manifestants et policiers devant le Parlement en Zambie


Le candidat présidentiel du Front patriotique Edgar Lungu et sa femme Esther se rendent à un rassemblement à Lusaka, Zambie, 19 janvier 2015.

Des heurts ont opposé vendredi à Lusaka la police zambienne à des manifestants qui dénonçaient la corruption du gouvernement, au moment où le ministre des Finances Felix Mutati présentait son projet de budget au parlement, a constaté un journaliste de l'AFP.

Emmenés par la militante des droits de l'Homme Laura Miti, une centaine de personnes critiquaient l'achat par les autorités d'une quarantaine de véhicules d'intervention pour les pompiers pour un total de 42 millions de dollars.

"Nous protestons contre la façon dont sont utilisées les ressources publiques dans ce pays, notamment cette commande pour les pompiers", a expliqué Mme Miti devant le parlement. "Nous exigeons que ce processus soit ouvert au public avant un audit en bonne et due forme", a-t-elle ajouté.

Portant des pancartes "Zambie réveille-toi, c'est ton argent", les protestataires ont été bloqués par la police anti-émeute alors qu'ils s'approchaient du parlement, puis ont été interpellés.

Pendant ce temps, le ministre des Finances a dévoilé devant les députés son projet de loi de finances pour l'année prochaine.

Le président zambien Edgar Lungu est accusé depuis plusieurs mois par ses adversaires de dérive autoritaire.

Le chef du principal parti d'opposition Hakainde Hichilema, qui refuse de reconnaître la réélection l'an dernier du chef de l'Etat, a été récemment emprisonné pendant quatre mois pour trahison. Il a été remis en liberté le mois dernier, après l'abandon par la justice des accusations qui pesaient contre lui.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG