Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Washington cherche à interdire de ports dix nouveaux navires suspectés de trafic avec la Corée du Nord


Un marin se tient sur son bateau dans le port de Rason, à l'extrémité nord-est de la Corée du Nord, 21 novembre 2017.

Les Etats-Unis ont demandé à l'ONU d'interdire de ports dans le monde dix navires suspectés de transporter des marchandises nord-coréennes visées par des sanctions internationales, selon une copie de leur requête.

Ces navires sont le pétrolier Lighthouse Winmore, battant pavillon de Hong Kong, le pétrolier Billions No. 18 (Palau), le cargo Xin Sheng Hai (Belize), le cargo Kai Xiang (Hong Kong), les cargos nord-coréens Ul Ji Bong 6, Rung Ra 2, Sam Jong 2 et Rye Song Gang 1, et les bateaux Yu Yuan (Chine) et Glory Hope 1 (aussi identifié sous le nom Orient Shenyu, Panama).

>> Lire aussi : La Corée du Nord frappée par une nouvelle série de sanctions

Le Comité de suivi de l'ONU des sanctions imposées à la Corée du Nord a donné aux membres du Conseil de sécurité jusqu'à jeudi 20H00 GMT pour soulever des objections à cette requête. A défaut, ces navires seront interdits de ports dans le monde entier.

Début octobre, ce Comité avait déjà identifié quatre navires transportant des marchandises prohibées et qui ont été interdits de ports. Selon Hugh Griffiths, coordonnateur des experts chargés du dossier nord-coréen, il s'agissait des premières interdictions de ports jamais prononcées dans l'Histoire de l'ONU.

Cet été, le Conseil de sécurité a adopté, sous l'impulsion des Etats-Unis, un septième et un huitième train de sanctions économiques sévères contre la Corée du Nord, les 5 août et 11 septembre, après des essais de missiles et un test nucléaire de la Corée du Nord.

Lire aussi : L'ONU veut accentuer la pression sur Pyongyang après un nouveau tir de missile

Le 5 août, l'ONU avait notamment interdit les exportations nord-coréennes de charbon, de fer et de pêche. Dans leur résolution, les Nations unies prévoyaient que le Comité des sanctions pouvait interdire de ports des navires transportant des marchandises interdites, sauf exception humanitaire décidée à l'avance par le Comité des sanctions.

La résolution du 11 septembre avait prohibé les importations de textile nord-coréen, limité les livraisons de pétrole à Pyongyang et banni toute participation des Etats membres de l'ONU à des entreprises conjointes avec la Corée du Nord.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG