Liens d'accessibilité

Vingt-deux civils tués dans des raids aériens en Syrie, dont dix enfants


Des enfants jouent dans les ruines à Al-Rai, au nord d'Alep, en Syrie, le 25 décembre 2016.

Au moins 22 civils, dont dix enfants, ont péri dans des raids aériens menés par des avions inconnus sur un village tenu par le groupe jihadiste Etat islamique (EI) dans l'est de la Syrie, a indiqué mercredi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Les civils ayant péri appartiennent à deux familles du village de Hojna, dans la province pétrolière de Deir Ezzor, qui est contrôlée en quasi-totalité par l'EI et régulièrement visée par les avions de la coalition internationale antijihadistes dirigée par les Etats-Unis.

Deir Ezzor est la seule province syrienne à être presque entièrement contrôlée par l'EI. Le régime de Bachar al-Assad n'y tient qu'une partie de son chef-lieu éponyme.

Deuxième plus grande province de Syrie après celle de Homs (centre), elle est frontalière de l'Irak.

Auteur d'atrocités en Syrie et en Irak et d'attentats sanglants notamment en Europe, l'EI est actuellement visé par des offensives militaires sur plusieurs fronts en Syrie comme en Irak, où il avait autoproclamé en 2014 un "califat".

En Syrie, le groupe est surtout visé par les avions de la coalition, de la Turquie, du régime syrien et de son allié russe dans les provinces d'Alep (nord), de Deir Ezzor et de Raqa (nord-est), son fief le plus symbolique.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG