Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Monde

Victoire de l'extrême droite française lors du premier scrutin après les attentats

Le parti d'extrême droite Front national (FN) de Marine Le Pen est arrivé dimanche 6 décembre largement en tête lors d'élections régionales en France.

Le parti d'extrême droite Front national (FN) est arrivé dimanche largement en tête lors d'élections régionales en France, premier scrutin dans le pays depuis les attentats jihadistes meurtriers du 13 novembre.

Le FN a obtenu au premier tour un score national record de 28% des voix et s'est revendiqué "premier parti de France", devançant l'opposition de droite (27%) et les socialistes du président François Hollande (23,5%), selon les dernières estimations du ministère de l'Intérieur.

Un deuxième tour est prévu le 13 décembre. Ces régionales constituent le dernier test électoral avant la présidentielle de 2017.

Le FN arrive en tête dans au moins six régions sur 13, dont trois régions clés: au nord (Nord-Pas-de-Calais-Picardie), où se présente sa présidente Marine Le Pen, dans le sud-est (Provence-Alpes-Côte d'Azur), où il est emmené par sa nièce, Marion Maréchal-Le Pen, et dans l'est (Alsace-Champagne-Ardennes-Lorraine), avec le stratège du parti, Florian Philippot.

Il est aussi premier dans le centre (Centre-Val de Loire), le centre-est (Bourgogne-Franche-Comté) et le sud (Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées).

Marine Le Pen et Marion Maréchal-Le Pen sont toute deux créditées d'environ 41% des voix dans leurs régions respectives.

La présidente du FN a salué "un résultat magnifique" dans le nord, et revendiqué sa "vocation à réaliser l'unité nationale dont le pays à besoin". Dans le sud, Marion Maréchal Le-Pen s'est félicitée d'"un score absolument historique", marquant "la fin d'un vieux système".

Fait rarissime, les quotidiens français Le Figaro (conservateur) et l'Humanité (communiste) afficheront le même titre en une lundi: "Le Choc".

La progression de l'extrême droite en France est continue depuis des percées aux municipales et aux européennes en 2014, et un score déjà inédit de 25,2% en mars 2015 lors d'un scrutin départemental.

Le parti recrute désormais dans toutes les classes de la société, surfant sur un rejet de la classe politique classique, dans un pays où le chômage endémique affecte près de 3,6 millions de personnes.

Une victoire de l'extrême droite le 13 décembre dans une ou plusieurs régions constituerait une première historique en France.

- 'Barrage républicain' -

Pour lui "faire barrage républicain", les socialistes ont annoncé leur retrait au deuxième tour en Nord-Pas-de-Calais-Picardie et Provence-Alpes-côte d'Azur.

Le "sacrifice" est lourd. "Pendant cinq ans, les socialistes ne siègeront pas dans ces régions", a reconnu le numéro un du Parti socialiste (PS), Jean-Christophe Cambadélis.

Le parti du président Hollande dirigeait jusqu'ici la quasi-totalité des régions, il pourrait n'en conserver que trois.

Promis à une large victoire avant les attentats de Paris, le parti Les Républicains de l'ancien président de droite Nicolas Sarkozy a perdu du terrain au profit du FN.

M. Sarkozy a déclaré dimanche qu'il n'y aurait "ni fusion" avec la gauche, "ni retrait" face au FN au deuxième tour, s'attirant les foudres des socialistes.

"Le message de la droite fait preuve d'une grande irresponsabilité", a critiqué l'entourage du Premier ministre Manuel Valls.

Même dans son propre parti qui se réunit lundi matin en Bureau politique pour définir une "stratégie commune" à adopter pour le second tour, le président des Républicains risque de se heurter à des résistances.

"Le constat est clair, nous enregistrons une forte progression du FN, il faut y réagir avec lucidité et sang-froid", a déclaré son principal rival à droite pour 2017, Alain Juppé, laissant entendre une divergence d'analyse avec M. Sarkozy.

L'attitude du PS et de la droite dans les régions susceptibles de basculer à l'extrême droite sera déterminante, entre un désistement voire une alliance pour tenter de barrer la route au FN, ou des triangulaires risquant d'assurer sa victoire.

Le premier tour des régionales s'est déroulé dimanche sous sécurité renforcée des bureaux de vote dans un pays encore sous le choc des attentats jihadistes du 13 novembre, qui ont fait 130 morts et des centaines de blessés à Paris.

Après ces attaques, le FN s'est trouvé conforté dans son discours nationaliste et anti-immigration par la révélation que deux des kamikazes avaient gagné la France après s'être glissés parmi des migrants débarqués en Grèce.

Les socialistes ont souffert des divisions de la gauche et n'ont pas tiré profit du spectaculaire regain de popularité de François Hollande, dont le virage sécuritaire après les attentats a reçu un large soutien dans l'opinion.

Un électeur sur deux n'est pas allé voter dimanche.

Les élections régionales sont les dernières prévues en France avant la présidentielle de 2017, pour laquelle Marine Le Pen est aussi donnée en tête des intentions de vote au premier tour.

Avec AFP

Toutes les actualités

Plus d'un million de décès liés au coronavirus dans le monde

Des travailleurs déplacent un cercueil vers un site d'inhumation des victimes du coronavirus au cimetière de Keputih à Surabaya, en Indonésie, le 15 juillet 2020. (Photo by Juni Kriswanto / AFP)

La maladie COVID-19 a tué plus d’un million de personnes à travers le monde, selon un décompte de Reuters actualisé mardi.

Le nombre de décès dus au nouveau coronavirus cette année est désormais deux fois plus élevé que le nombre de personnes qui meurent chaque année du paludisme.

Le taux de mortalité a augmenté ces dernières semaines en raison de la recrudescence des infections dans plusieurs pays.

"Notre monde a atteint une étape angoissante", a déclaré le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, dans un communiqué.

Coronavirus: plus d'un million de morts dans le monde
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:11 0:00


Il n'a fallu que trois mois pour que le nombre de décès liés à la maladie COVID-19 double, passant d'un demi-million à un million, un taux de mortalité en accélération depuis que le premier décès a été enregistré en Chine début janvier.

Plus de 5 400 personnes meurent dans le monde toutes les 24 heures, selon les calculs de Reuters. Cela équivaut à environ 226 personnes par heure, soit une personne toutes les 16 secondes.

Les États-Unis restent le pays le plus touché, avec 7,1 millions d'infections et plus de 205 000 morts.

La semaine dernière, l’Organisation mondiale de la santé avait noté une diminution globale des infections en Afrique.

100 millions de doses de vaccins en plus pour les pays pauvres

Des chercheurs travaillent sur un vaccin contre le nouveau coronavirus COVID-19 au laboratoire de recherche de l'Université de Copenhague, au Danemark, le 23 mars 2020.

Cent millions de doses supplémentaires de futurs vaccins contre le Covid-19 ont été réservées pour les pays pauvres, a annoncé mardi l'Alliance pour les vaccins (Gavi) qui collabore avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Début août, Gavi et la Fondation Bill & Melinda Gate avait déjà annoncé une collaboration avec le Serum Institute of India (SII), le plus grand fabricant mondial de vaccins en volume, pour livrer 100 millions de doses.

Les vaccins seront vendus à un prix maximal de 3 dollars par dose, avec la possibilité d'en obtenir plus.

Mis au point par les laboratoires pharmaceutiques suédo-britannique AstraZeneca et américain Novavax, ils seront ensuite fabriqués par le SII qui les reversera à la coalition contre le coronavirus lancée par l'OMS et baptisée Covax (Covid-19 Vaccine Global Access; accès mondial au vaccin contre le Covid-19).

Cette collaboration va permettre à l'institut indien d'augmenter dès à présent sa capacité de production afin que, une fois qu'un ou plusieurs vaccins auront obtenu l'approbation réglementaire et le feu vert de l'OMS, les doses puissent être distribuées dans les pays à faibles et moyens revenus pas avant le premier semestre 2021.

Dans le cadre de cette collaboration, le potentiel vaccin d'AstraZeneca sera mis à la disposition de 61 pays, tandis que celui de Novavax sera disponible pour l'ensemble des 92 pays soutenus par le mécanisme Covax.

"Aucun pays, riche ou pauvre, ne doit être laissé en queue de peloton en ce qui concerne les vaccins contre le Covid-19", a affirmé dans un communiqué le Dr Seth Berkley, directeur général de Gavi.

"A ce stade, il est important que les gouvernements, les institutions sanitaires et financières mondiales des secteurs publics et privés s'unissent pour veiller à ce que personne ne soit laissé pour compte", a renchéri le directeur général du SII, Adar Poonawalla.

Le mécanisme Covax fait partie du dispositif international créé par l'ONU pour accélérer l'accès équitable aux outils de lutte contre le Covid-19, l'Accélérateur ACT. L'ONU n'a toutefois reçu que 3 milliards de dollars sur les 38 milliards demandés.

En Californie, un gadget pour détecter le Covid-19 dans l’haleine
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:33 0:00

Dans ce cadre, AstraZeneca s'est engagé en juin à distribuer 300 millions de doses à Gavi - en plus de l'accord conclu via l'institut indien.

L'OMS s'est fixé comme objectif de disposer de 2 milliards de doses de vaccins d'ici à la fin de 2021, alors que la pandémie du nouveau coronavirus a fait plus d'un millions de morts dans le monde depuis que les premiers cas sont apparus fin décembre en Chine.

Coronavirus: plus d'un million de morts dans le monde

Coronavirus: plus d'un million de morts dans le monde
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:11 0:00

Arménie-Azerbaïdjan: 27 soldats séparatistes ont été tués dans les combats

Arménie-Azerbaïdjan: 27 soldats séparatistes ont été tués dans les combats
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:10 0:00

Minute Éco: restructuration de la dette angolaise et début de la Transgabonaise

Minute Éco: restructuration de la dette angolaise et début de la Transgabonaise
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:33 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG