Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Coronavirus

Variant Omicron: Biden impose des restrictions de voyage aux visiteurs provenant de 8 pays africains

La zone des arrivées de l'aéroport international de Washington Dulles à Dulles, en Virginie, le 19 novembre 2020.

Les États-Unis interdiront l'entrée à la plupart des voyageurs en provenance de huit pays d'Afrique australe à partir de lundi, selon un décret signé par le président Joe Biden vendredi donc copie est parvenue à VOA Afrique.

L'interdiction d'entrée intervient après des décisions similaires prises dans plusieurs pays d'Europe, d'Asie et du Moyen Orient. Elle fait suite à la découverte d'un nouveau variant du coronavirus en Afrique du Sud.

Baptisé Omicron par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le nouveau variant suscite des inquiétudes, selon les experts.

L'interdiction d'entrée aux États-Unis s'applique à l'Afrique du Sud, au Botswana, au Zimbabwe, à la Namibie, au Lesotho, à l'Eswatini, au Mozambique et au Malawi.

La plupart des ressortissants étrangers qui ont séjourné dans ces pays au cours des 14 jours précédents ne seront pas autorisés à entrer sur le territoire américain.

Ces restrictions de voyage n'interdisent pas les vols et ne s'appliquent pas aux citoyens américains et aux résidents permanents légaux des États-Unis.

Les diplomates, les employés des organismes internationaux comme la Banque mondiale, l'ONU et le Fonds monétaire international, sont exemptés.

Quand Biden indexait Trump

Ce n'est pas la première fois que le gouvernement américain impose une interdiction de voyager en raison de préoccupations liées au coronavirus.

En 2020, le président de l'époque, Donald Trump, avait imposé une interdiction d'entrer à la Chine, pays où le coronavirus avait été découvert pour la première fois.

À l'époque, Joe Biden, qui était candidat de l'opposition à la présidence, avait suggéré dans un tweet que la décision de M. Trump était motivée par "l'hystérie, la xénophobie et l'alarmisme".

Aucun cas du variant Omicron n'a été identifié aux États-Unis à ce jour, selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC).

Les États-Unis pourraient ajouter d'autres pays à la liste des restrictions si le variant se propage en dehors de l'Afrique australe, a déclaré un haut responsable de l'administration Biden, cité par l'agence de presse Reuters.

Avec Reuters.

Toutes les actualités

Les étudiants sud-africains se rebellent contre l'obligation vaccinale

Les étudiants sud-africains se rebellent contre l'obligation vaccinale
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:49 0:00

Covid-19: en Afrique, le nombre de cas chute, la 4e vague reflue, selon l'OMS

Un travailleur de la santé administre le vaccin Pfizer contre le Covid-19 à un homme, au milieu de la vague du variant Omicron à Johannesburg, Afrique du Sud, le 9 décembre 2021.

Le nombre hebdomadaire de cas de Covid-19 a "considérablement chuté" en Afrique et celui des décès a également baissé, pour la première fois depuis le pic de la 4e vague induite par le variant Omicron, a annoncé jeudi l'OMS.

"Ce déclin met fin à la flambée la plus courte que le continent ait connue, qui a duré 56 jours", souligne le bureau régional Afrique de l'OMS (Organisation mondiale de la Santé) dans un communiqué diffusé à l'issue d'un point de presse hebdomadaire.

"Le nombre de nouveaux cas notifiés a chuté de 20% en une semaine à la date du 16 janvier, tandis que le nombre de décès a baissé de 8%", précise l'organisation onusienne dans ce texte.

L'OMS Afrique ajoute que l’Afrique du Sud, où le variant Omicron a été séquencé en premier, a enregistré une tendance à la baisse au cours des quatre dernières semaines.

Seule l’Afrique du Nord a signalé une augmentation du nombre de cas la semaine passée, avec un pic de 55%, ajoute-t-elle.

Toutefois, "tant que le virus continue de circuler, de futures vagues sont inévitables", a estimé lors du point de presse la Dr Matshidiso Moeti, directrice de l'OMS pour l'Afrique.

Le continent "doit non seulement généraliser la vaccination, mais aussi obtenir un accès élargi et équitable aux traitements essentiels" du Covid-19, a-t-elle déclaré.

Le taux de vaccination reste faible en Afrique avec, selon l'OMS, seulement 10% de la population entièrement vaccinée.

La Cour suprême dément toute mésentente liée au port du masque

La Cour suprême dément toute mésentente liée au port du masque
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:09 0:00

Première usine pour des vaccins anti-covid "Made in Africa"

Première usine pour des vaccins anti-covid "Made in Africa"
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:53 0:00

Un milliard de tests covid et des masques gratuits pour les Américains

Un milliard de tests covid et des masques gratuits pour les Américains
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:04:00 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG