Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Pétition contre la venue de Trump au Forum de Davos


Le président Donald Trump au Jardin des roses de la Maison-Blanche à Washington, 1er juin 2017

Une pétition en ligne visant à empêcher la venue de Donald Trump au Forum économique mondial de Davos a été lancée mercredi par une organisation de campagne et de mobilisation suisse.

Lancée sur le site campax.org, la pétition "Trump, vous n'êtes pas le bienvenu - tenez-vous loin de Davos!" avait récolté environ 2.500 signatures

"Nous espérons en avoir bien plus. Nous serions heureux d'atteindre les 10.000 ou 30.000", a expliqué à l'AFP le président de l'association Campax, Andreas Freimuller.

"Si vous êtes anti-racistes ou anti-sexistes, vous ne l'aimeriez pas (Trump)", a-t-il ajouté.

La Maison Blanche a annoncé mardi que le président américain avait prévu de se rendre au Forum économique de Davos, qui se tient du 22 au 26 janvier en Suisse, où se pressent chaque année les grands de ce monde et directeurs d'entreprise pour discuter politique, économie et affaires.

Le dernier président américain à avoir fait le voyage de Davos est le démocrate Bill Clinton en 2000. Ses successeurs ont préféré éviter de se rendre dans la station de ski du canton des Grisons (est de la Suisse) par crainte de paraître loin des réalités.

"Le président américain Donald Trump est en excellents termes avec le racisme, l'islamophobie, l'antisémitisme, le sexisme, la misogynie, le bellicisme, le déni climatique, les atteintes aux droits de l'homme et une politique qui aggrave la pauvreté et l'inégalité", affirme Campax.

"Nous devons résister à la politique inhumaine de Trump! Nous exigeons +le monde d'abord+ au lieu de +l'Amérique d'abord+", poursuit l'organisation, qui dénonce notamment le retrait des Etats-Unis de l'accord de Paris sur le climat.

De passage à Bruxelles, le sous-secrétaire au Trésor en charge des affaires internationales, David Malpass, a déclaré à l'AFP s'attendre à ce que le président américain "fasse (à Davos) des remarques fortes en faveur des travailleurs américains et qu'il explique comment sa présidence est caractérisée par la priorité accordée aux intérêts américains".

La venue de Donald Trump dans la très chic station alpine, ultra-sécurisée chaque année pendant une semaine par la police et par l'armée, ne semble pas effrayer les autorités.

"J'ai été un peu surpris qu'il vienne", s'est contenté de dire Walter Schlegel, commandant de la police régionale des Grisons, à l'agence suisse ATS. Mais "il n'y aura pas d'aménagements importants" dans le dispositif de sécurité, a-t-il affirmé, soulignant que l'an dernier, le président chinois Xi Jinping était venu à Davos.

Sa venue augmente toutefois la probabilité que des manifestations soient organisées dans toute la Suisse. "Nous devons collaborer et communiquer étroitement entre polices, et dans ce domaine, une importante planification est encore nécessaire", selon M. Schlegel.

Campax souhaite ainsi organiser une manifestation dans les environs de l'aéroport de Zurich lors de la venue de Donald Trump, selon M. Freimuller.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG