Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

États-Unis

La côte Est des Etats-Unis en alerte

L'Atlantique déchaîné dimanche à Ocean City, dans l'Etat du Maryland.

Sur fond de campagne électorale, des mesures de sécurité exceptionnelles avant le passage de l’ouragan Sandy

Une grande partie de la côte Est des Etats-Unis est sévèrement affectée par l'une des plus grandes tempêtes à toucher le continent en cette période de l’année. Cela survient à un peu plus d'une semaine des élections américaines. L'ouragan Sandy a contraint à l'annulation de plusieurs activités électorales et pourrait priver des millions d'Américains d'électricité à quelques jours du scrutin.

L’ouragan Sandy déverse des pluies torrentielles, accompagnées de vents violents, de la Caroline du Nord à New York. Dans les jours à venir, l'impact de la tempête sera probablement ressenti de cette région de la côte Atlantique des États-Unis jusqu’au Canada.

Sandy devrait se joindre à deux fronts froids pour former ce que les prévisionnistes ont appelé une « super tempête » hybride, couvrant une zone de 1 200 km et affectant jusqu'à 60 millions de personnes.

Le président Barack Obama et son adversaire républicain, l'ancien gouverneur Mitt Romney, ont annulé leurs activités de campagne en Virginie, un Etat qui pourrait pencher d’un côté comme de l’autre cette année et où le vote anticipé est déjà en cours.
Le président Obama a assisté dimanche à un briefing au Centre de gestion des urgences (FEMA) à Washington.
Le président Obama a assisté dimanche à un briefing au Centre de gestion des urgences (FEMA) à Washington.

Selon des responsables de la campagne de Barack Obama, l’objectif immédiat du président est le bien-être des Américains qui sont sur la trajectoire de l’ouragan Sandy. La directrice adjointe de la campagne, Stephanie Cutter, a déclaré dimanche sur la chaîne ABC : «Bien sûr, nous espérons tous que l'ouragan ne va pas avoir des conséquences énormes pour la sécurité des gens. Nous avons pris toutes les précautions possibles. Le président a annulé quelques arrêts dans la campagne pour pouvoir suivre la situation. Alors, nous n’avons qu’à attendre la suite. »

Les dernières semaines ont vu Mitt Romney effacer l’avance du président dans les sondages, tant au niveau national que dans plusieurs Etats pivots. S'exprimant sur la chaîne de télévision Fox, le sénateur Rob Portman, républicain de l'Ohio, a déclaré que l’élan est du côté de M. Romney.
Au cours du week-end, le candidat républicain, Mitt Romney, a fait campagne en Floride.
Au cours du week-end, le candidat républicain, Mitt Romney, a fait campagne en Floride.

Ce message a été repris par l'ancien président républicain de la Chambre des représentants Newt Gingrich, sur ABC : « Dans l'Ohio, nous avons clairement gagné du terrain. Je doute fort que Barack Obama puisse l’emporter en Virginie. »

Une défaite dans les deux États serait un coup dur pour les chances de réélection du président sortant. Mais les démocrates disent ne pas paniquer et font valoir que leurs partisans sont déjà en train de voter massivement.

Selon Stephanie Cutter, « dans de nombreux cas, nous devançons Mitt Romney trois à un dans le vote anticipé. Nos partisans se rendent aux urnes, et ils le font en très grand nombre. Nous nous sentons bien dans l'Ohio, nous sentons que nous allons gagner. »

Ce que personne ne peut prédire, c’est l'impact de l’ouragan Sandy sur la volonté et la possibilité pour plusieurs dizaines de millions d'Américains d’aller voter, et à quel point, le cas échéant, cela aura une incidence sur les résultats du 6 novembre.

Toutes les actualités

New York prolonge son couvre-feu et refuse de faire appel à la Garde nationale

Des agents de police de New York dans le quartier de Brooklyn à New York, mardi 28 avril 2020. (Todd Maisel via AP)

Le couvre-feu décrété lundi à New York va être prolongé jusqu'au 7 juin, a annoncé mardi le maire de New York Bill de Blasio après une série de pillages, tout en refusant de déployer la Garde nationale dans la capitale économique américaine comme réclamé par Donald Trump.

Cette mesure exceptionnelle sera en vigueur de 20h00 à 05h00 du matin, a précisé le maire, après que le coeur de Manhattan et certains quartiers du Bronx eurent été le théâtre de nombreuses scènes de pillage lundi soir, au premier jour du couvre-feu.

De nombreux commerces ont été vandalisés, dont le grand magasin emblématique Macy's.

"Des intrus ont pénétré dans le magasin, (..) la police est intervenue et à ce stade les dégâts sont limités", a indiqué à l'AFP un porte-parole de la chaîne.

Au vu de ces images largement relayées sur les réseaux sociaux, le président Donald Trump, qui lorsqu'il habitait New York vivait sur la 5e Avenue, tout près de certains magasins ciblés lundi, a appelé dans un tweet la ville à "agir vite" et à "appeler la Garde nationale".

Plusieurs villes à travers le pays ont déjà appelé ces soldats en renfort après les manifestations contre les brutalités policières contre les Américains noirs qui embrasent le pays depuis une semaine, après la mort de George Floyd aux mains d'un policier blanc à Minneapolis.

Mais M. de Blasio a estimé que la ville n'en avait "pas besoin" grâce à ses plus de 36.000 policiers, soit les effectifs policiers municipaux les plus importants du pays, mieux préparés selon lui à ce genre de situations.

"Nous allons prendre des mesures immédiatement pour rétablir l'ordre et le calme", a-t-il assuré. "Je sais que nous allons surmonter cela, nous allons avoir quelques jours difficiles mais nous allons y arriver".

Le gouverneur de New York, Andrew Cuomo, a de son côté jugé "inexcusables" les pillages de lundi soir, et estimé que le maire et la police n'avaient "pas fait leur travail".

"Je pense que le maire sous-estime l'ampleur et la durée du problème, je ne pense pas qu'ils aient utilisé suffisamment de policiers pour y répondre", a déclaré lors d'un point de presse M. Cuomo, dont les rapports avec le maire sont notoirement difficiles.

Le gouverneur a cependant refusé d'imposer un déploiement de la Garde nationale à New York, soulignant que cela impliquerait de suspendre le maire et que cela ne ferait qu'"empirer la situation".

Entré en vigueur lundi à 23h00, le couvre-feu new-yorkais a été avancé et commence désormais dès 20h00.

Les manifestations plongent les Etats-Unis dans la tourmente

Les manifestations plongent les Etats-Unis dans la tourmente
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:34 0:00

Face aux émeutes, Donald Trump s'affiche devant une église, Bible en main

Face aux émeutes, Donald Trump s'affiche devant une église, Bible en main
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:37 0:00

Des dizaines villes américaines sous la colère des manifestants

Des dizaines villes américaines sous la colère des manifestants
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:17 0:00

Aux États-Unis, "la goutte d'eau qui fait déborder le vase"

Aux États-Unis, "la goutte d'eau qui fait déborder le vase"
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:44 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG