Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Une statue de Thomas Sankara fait polémique


La statue du Président Thomas Sankara au conseil de l'Entente, Ougadougou, le 3 mars 2019. (VOA/ Lamine Traoré)

Une statue de l’ancien président Thomas Sankara dévoilée samedi à Ouagadougou, fait polémique au Burkina. Les populations disent ne pas reconnaître les traits du visage de Thomas Sankara. Certains demandent même qu’elle soit refaite.

Aussitôt dévoilée samedi par le Président du Faso Roch Kaboré et l’ancien président ghanéen, John Jerry Rawlings, ami de Thomas Sankara, la statue du père de la Révolution d’août 83 a été accueillie par de vives polémiques à Ouagadougou.

Entrée du mémorial Thomas Sankara au conseil de l'Entente, Ougadougou, le 3 mars 2019. (VOA/ Lamine Traoré)
Entrée du mémorial Thomas Sankara au conseil de l'Entente, Ougadougou, le 3 mars 2019. (VOA/ Lamine Traoré)

"Le monument-là, ça ne va pas. Ça ne va même pas du tout," se plaint Serge Kalaga, un citoyen burkinabè.

"A le voir, on remarque que ça ne ressemble pas au père de la Révolution. C’est très important qu’il ressemble au père de la Révolution. Des enfants peuvent en tirer des leçons," soutient Souleymane Nana qui affirme noter de la légèreté dans la réalisation du projet.

"Quand on regarde la statue, on est tenté de dire qu’ils ont balancé ça à un de leur connaissance. On sait ici que les choses se font par affinité. Quand on regarde le visage, on sent vraiment qu’il n’y a pas une ressemblance," rechigne M. Nana.

Le Comité du mémorial Thomas Sankara, Ougadougou, le 3 mars 2019. (VOA/ Lamine Traoré)
Le Comité du mémorial Thomas Sankara, Ougadougou, le 3 mars 2019. (VOA/ Lamine Traoré)

Acculé, le comité international du mémorial Thomas Sankara a décidé de refermer la dite statue du Capitaine Sankara et annonce de facto, la finition des travaux. Face à la pression surtout sur les réseaux sociaux, le comité lundi a présenté ses excuses aux peuples.

"Le comité international du mémorial Thomas Sankara présente ses excuses pour les insuffisances constatées à l’endroit de tous ceux qui sont choqués par le manque de ressemblance de la statue avec les traits du Président Thomas Sankara. Nous demandons pardon au Président du Faso, au parrain, Jerry John Rawlings, aux parents des victimes, aux populations du Burkina, d’Afrique et du monde. Nous apprécions surtout la grande vigilance de toutes les personnes qui nous ont contactés pour formuler leurs conseils et offrir leurs services," a déclaré Luc Damiba, Secrétaire général du Comité international mémorial Thomas Sankara.

La statue du capitaine Sankara, Ougadougou, le 3 mars 2019. (VOA/ Lamine Traoré)
La statue du capitaine Sankara, Ougadougou, le 3 mars 2019. (VOA/ Lamine Traoré)

Et ce n’est pas tout. La statue sera reprise.

"Tout le monde doit être rassuré que l’œuvre finale reflétera fidèlement la vision de Thomas Sankara que nous connaissons tous et que même ceux qui ne sont pas ses contemporains connaissent à travers les livres, les ouvrages et les différents médias," a précisé Nathalie Yam, représentante du Président Rawlings.

Serge Kalaga, un citoyen burkinabè, Ougadougou, le 3 mars 2019. (VOA/ Lamine Traoré)
Serge Kalaga, un citoyen burkinabè, Ougadougou, le 3 mars 2019. (VOA/ Lamine Traoré)

Les membres du comité international du mémorial Thomas Sankara se donnent deux mois pour finaliser la statue qui, tous espèrent cette fois-ci, ressemblera à Thomas Sankara.

En attendant, l’endroit où le capitaine Thomas Sankara a été assassiné en octobre 87, reste fermée mais cela n’arrête pas pour l’heure l’indignation et la colère des populations.

Voir les commentaires (2)

Ce forum a été clos.
XS
SM
MD
LG