Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Une frappe américaine tue des "responsables terroristes" en Libye


Un bombardier Spirit B-2 Spirit de la force aérienne américaine a frappé des cibles en Libye, le 20 mars 2011.

L'armée américaine a procédé samedi à une nouvelle frappe en Libye visant une réunion de "responsables" jihadistes dans le sud du pays, tuant deux d'entre eux, a annoncé le porte-parole du chef du gouvernement libyen d'union nationale (GNA).

La frappe a visé une "réunion de responsables terroristes" dans une maison dans la région d'Oubari, à quelque 1.000 km au sud de Tripoli, a précisé Mohamed El Sallak sur son compte Twitter, précisant que l'opération a été "coordonnée" avec le GNA de Fayez al-Sarraj.

Interrogé par l'AFP, M. El Sallek a indiqué ne pas être en mesure dans l'immédiat de donner des détails sur l'identité des jihadistes visés.

Les Etats-Unis mènent régulièrement des frappes contre les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) dans le sud libyen.

Depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye est livrée aux milices alors que deux autorités se disputent le pouvoir: d'un côté, le GNA reconnu par la communauté internationale et basé à Tripoli, et de l'autre, une autorité exerçant son pouvoir dans l'est du pays avec le soutien du maréchal Khalifa Haftar.

L'EI avait profité du chaos pour s'implanter à Syrte en juin 2015. Le GNA a assuré avoir repris le contrôle de la cité en décembre 2016, avec le soutien aérien de l'armée américaine.

Mais plusieurs jihadistes se sont repliés vers le sud désertique libyen d'où ils tentent de se réorganiser, selon des analystes et des sources militaires libyennes.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG