Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Un nouveau roi installé à la tête de la nation zouloue


Des milliers de personnes vêtues de l'habit traditionnel zoulou se sont rassemblées pour commémorer la journée du roi Shaka près de la tombe du grand roi zoulou Shaka à Kwadukuza, à quelque 98 kilomètres au nord de Durban, le 24 septembre 2019.

Le prince Misuzulu Zulu, fils aîné du défunt roi zoulou Goodwill Zwelithini et de sa reine régente, récemment décédée, a été nommé vendredi successeur du monarque.

Son nom signifie "renforcer les Zoulous". L'homme de 46 ans a été nommé héritier dans le dernier testament de sa mère et reine décédée, Shiyiwe Mantfombi Dlamini Zulu.

Le testament a été lu à la télévision vendredi.

La reine et régente de 65 ans est décédée le 30 avril, quelques semaines après avoir été nommée successeur par intérim de son mari, le roi Goodwill Zwelithini, le plus ancien dirigeant du plus grand groupe ethnique d'Afrique du Sud.

Le roi Zwelithini est décédé le 12 mars à 72 ans, après un demi-siècle sur le trône, des suites d'une maladie liée au diabète.

Il a laissé derrière lui six épouses et 28 enfants et une bataille de succession turbulente a suivi.

Par la présente, je "nomme et désigne Misuzulu Zulu... comme mon successeur au trône", indique le testament de la défunte reine lu par l'avocat Griffiths Madonsela.

La lettre qui lègue la monarchie à son premier fils est datée du 23 mars, un jour avant qu'elle ne soit nommée régente.

Depuis la mort de la reine, qui était la troisième épouse de Zwelithini et la sœur du roi Mswati III d'Eswatini, diverses factions de la famille royale ont cherché à présenter leurs candidats au trône.

Bien que le titre de roi zoulou ne confère pas de pouvoir exécutif, le charismatique Zwelithini avait une influence morale sur plus de 11 millions de Zoulous, soit près d'un cinquième de la population sud-africaine.

XS
SM
MD
LG