Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Un nouveau cas confirmé d’Ebola à Iboko en RDC


Séance de sensibilisation et de lutre contre la stigmatisation d'Ebola, à Bikoro, Equateur, RDC, 7 juin 2018. (Twitter/Ministère de la Santé RDC)

Une personne infectée par le virus Ebola -dont le cas a été confirmé- a été enregistrée dans la localité d’Iboko, dans la province de l’Equateur, dans l’ouest de la RDC, signale le ministère de la Santé.

Ce cas est le premier répertorié après une accalmie de 10 jours.

"Après près de 10 jours sans nouvelle infection, nos équipes ont rapporté un nouveau cas confirmé d'Ebola à Iboko. Il s'agit d'un contact avec une personne décédée fin mai. Le contact était connu et suivi par nos équipes de surveillance", indique le ministre de la Santé, Dr. Oly Ilunga dans un post sur Twitter.

Deux jours plus tôt, deux décès attribués à l'épidémie de fièvre d'Ebola ont été enregistrés, portant à 27 le nombre total de morts depuis un mois dans le nord-ouest du pays, ont indiqué mercredi les autorités sanitaires.

Le ministère de la Santé a mis à jour ses statistiques dans son dernier communiqué : "62 cas de fièvre hémorragique, dont 38 confirmés, 14 probables et 10 suspects. Sur les 27 décès, 13 sont des cas confirmés".

>> Lire aussi : Deux nouveaux décès attribués à Ebola en RDC

Les deux cas n’ont pas été confirmés selon le tableau de la situation du ministère publié vendredi.

Depuis le lancement d'une campagne de vaccination ciblée le 21 mai, "1.369 personnes ont été vaccinées, dont 597 à Mbandaka, 299 à Bikoro et 473 à Iboko".

Mardi, le directeur général adjoint de l'OMS, en charge des réponses d'urgence, Peter Salama, a indiqué dans sur son compte twitter que la RDC a donné son feu vert à l'utilisation de cinq traitements (pas encore homologués) pour lutter contre Ebola.

Le ministère congolais de la Santé a de son côté indiqué qu'"aucun traitement expérimental n'a encore été administré aux patients hospitalisés".

XS
SM
MD
LG