Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Un mort et 15 blessés dans l'explosion d'une bombe aux Philippines


La police inspecte un véhicule à un poste de contrôle militaire où une bombe a explosé à Lamitan, dans la province de Basilan, dans le sud des Philippines, le 31 juillet 2018.

Une personne a été tuée et 15 autres blessées dimanche dans l'explosion d'une bombe dans un cybercafé d'Isulan, dans le sud des Philippines, le deuxième attentat meurtrier dans cette ville en une semaine, selon les autorités.

Quatre des 15 blessés sont dans un état critique, ont précisé la municipalité d'Isulan et l'armée.

L'attaque n'a pas été revendiquée dans l'immédiat, mais les autorités soupçonnent les Bangsamoro Islamic Freedom Fighters (Biff), liés à l'organisation terroriste Etat islamique (EI), d'en être à l'origine.

"Les Biff sont responsables", a déclaré à l'AFP le Général Cirilito Sobejana. "Ce groupe est là pour semer le chaos".

L'explosion s'est produite non loin de la précédente. Le 28 août, une bombe placée sous une moto avait fait un mort et une trentaine de blessés lors des cérémonies marquant le 61e anniversaire de la fondation de la ville.

Plusieurs attaques ont récemment secoué le sud des Philippines, archipel en grande majorité catholique, en proie depuis plusieurs décennies à une insurrection islamiste qui a fait plus de 100.000 morts, selon le gouvernement.

Ces attaques interviennent peu après l'entrée en vigueur d'une loi accordant une plus grande autonomie à la minorité musulmane, dans l'espoir de mettre fin à l'insurrection.

Mais les autorités craignent que cette loi n'encourage certaines factions à commettre des attaques dans le but de saper les efforts pour instaurer la paix.

Le président Rodrigo Duterte a décrété la loi martiale dans le sud du pays jusqu'à la fin de l'année après la capture de la ville de Marawi (sud) par des militants pro-EI.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG